Passer au contenu principal

Ebola, comment les essais se poursuivent sans patient

Malgré la fin de l’épidémie, les recherches continuent afin de mettre au point des traitements efficaces.

Partie en décembre 2013 de la Guinée forestière, l’épidémie d’Ebola est la plus grave depuis la première identification du virus en 1976, avec 11300 victimes.
Partie en décembre 2013 de la Guinée forestière, l’épidémie d’Ebola est la plus grave depuis la première identification du virus en 1976, avec 11300 victimes.
Reuters

Un résultat prometteur mais qui arrive bien tard. Alors que l’épidémie d’Ebola, qui a sévi pendant deux ans en Afrique de l’Ouest, est officiellement achevée depuis juin 2016, un traitement expérimental semble présenter un effet bénéfique. Selon une étude, publiée le 12 octobre dans le New England Journal of Medicine, le ZMapp diminue de 40% le risque de mortalité des patients infectés. «Il s’agit d’un pas très important, déterminant même, dans la lutte contre Ebola», se félicite Denis Malvy, chercheur à l’Inserm et coinvestigateur de cet essai pour la Guinée.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.