Ebola en RDC: membre de l'ONU contaminé

AfriqueUn membre de la mission des Nations unies au Congo a été contaminé par le virus d'Ebola. Les cas sont en hausse à Béni.

Au total l'épidémie a fait 130 morts, 95 parmi les cas confirmés et 35 parmi les cas dits «probables».

Au total l'épidémie a fait 130 morts, 95 parmi les cas confirmés et 35 parmi les cas dits «probables». Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un membre du personnel de la mission des Nations unies au Congo (Monusco) a pour la première fois été contaminé par le virus Ebola dans l'est de la République démocratique du Congo, où une recrudescence de cas a été enregistrée à Beni, a indiqué vendredi le ministère de la Santé.

Ce salarié congolais a été contaminé à Beni, où le ministère s'inquiète d'une «augmentation importante du nombre de nouveaux cas confirmés» (35 depuis début octobre et quinze morts en quelques jours, selon ses bulletins épidémiologiques quotidiens).

Au total l'épidémie a fait 130 morts, 95 parmi les cas confirmés et 35 parmi les cas dits «probables» (pour la plupart, des décès enregistrés avant la déclaration de l'épidémie le 1er août). «Au total, 205 cas de fièvre hémorragique ont été signalés, dont 170 confirmés et 35 probables», précise le ministère.

32 nouveaux cas à Béni

L'OMS avait précédemment indiqué vendredi depuis Genève que l'épidémie d'Ebola dans l'est de la République démocratique du Congo avait atteint le cap des 200 cas, dont 125 morts. Vingt membres du personnel de santé ont contracté le virus jusqu'à présent.

Le membre de la Monusco contaminé «est actuellement hospitalisé au Centre de traitement de Beni», a par ailleurs indiqué le ministère congolais de la Santé. «L'équipe de surveillance a déjà lancé l'investigation afin d'identifier tous ses contacts et de prévenir la transmission du virus», a-t-il ajouté.

«Entre le 1e et le 11 octobre 2018, 39 nouveaux cas confirmés ont été rapportés, dont 32 seulement à Beni», détaillait jeudi le ministère, qui faisait état de trois nouveaux cas dans cette ville vendredi.

Quinze décès ont été enregistrés parmi les cas confirmés à Beni depuis le début de la semaine, selon un calcul de l'AFP reprenant les bulletins épidémiologiques quotidiens du ministère de la Santé.

Les opérations de lutte contre Ebola ont été perturbées à Beni par des «résistances» des habitants de certains quartiers. Elles ont aussi été supendues quelques jours après une attaque des miliciens des Allied democratic force (ADF) dans un faubourg est de Beni le 22 septembre, qui a fait une vingtaine de morts.

L'OMS avait également indiqué vendredi avoir constaté «une augmentation du nombre de cas ces dernières semaines, surtout dans la ville de Beni», devenue «l'épicentre de l'épidémie». Elle avait souligné que les opérations étaient compliquées par la situation sécuritaire au nord de Beni, fief du groupe armé ADF. (afp/nxp)

Créé: 13.10.2018, 01h02

Articles en relation

L'épidémie d'Ebola gagne une grande ville

RDC Les deux premiers cas de décès confirmés à Butembo, plaque tournante des échanges de la RDC avec des pays voisins, ont été enregistrés. Plus...

Ebola continue de tuer, les soins gratuits en RDC

Santé Alors que le bilan du virus Ebola est passé lundi à 55 morts, le gouvernement a décrété la gratuité des soins. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.