Ebola: l'«urgence internationale» prolongée

RDCMercredi, l'Organisation mondiale de la santé a décidé de maintenir l'urgence internationale concernant le virus ebola.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le virus Ebola a été rétrogradé d'une menace «très élevée» à «élevée» en République démocratique du Congo (RDC) et dans la région. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a cependant décidé mercredi à Genève de maintenir l'urgence sanitaire de portée internationale.

«Tant qu'il reste un cas», «le potentiel d'une épidémie plus large reste», a relevé devant la presse le directeur général Tedros Adhanom Ghebreyesus, au terme d'une réunion d'un comité d'urgence de 15 experts. Il a suivi leur recommandation en maintenant l'épidémie en urgence internationale.

Pour autant, en RDC et dans les pays de la région, la menace n'est plus considérée comme «très élevée» mais comme «élevée», a relevé de son côté le président du comité d'experts, le Zurichois Robert Steffen. La propagation d'Ebola s'est ralentie. La semaine dernière, seuls trois nouveaux cas ont été observés et aucun n'a été identifié depuis ce lundi. Pour autant, il faut attendre 42 jours consécutifs sans nouvelle infection pour déclarer l'épidémie comme terminée.

«Très encouragé»

Mardi, Tedros Adhanom Ghebreyesus s'était déjà dit «très encouragé» et s'était réjoui d'une «grande avancée» face à l'épidémie. Mais il avait appelé à poursuivre les efforts pour éviter une reprise du virus alors que le contexte sécuritaire rend toujours difficile la réponse à la maladie. Le vaccin utilisé pour la première fois depuis quelques mois est notamment considéré comme efficace.

Au total, depuis août 2018, près de 3500 cas et près de 2300 décès ont été observés. Près de 1200 personnes ont survécu au virus. M. Steffen a relevé la menace d'une reprise de l'épidémie et d'une «complaisance» face à Ebola pour expliquer cette décision de maintenir l'urgence internationale. Tedros Adhanom Ghebreyesus se rendra jeudi en RDC, où il doit notamment rencontrer le président congolais et plusieurs membres du gouvernement. (afp/nxp)

Créé: 12.02.2020, 19h39

Articles en relation

Première campagne de vaccination contre Ebola

Rwanda Le gouvernement rwandais envisage de vacciner 200'000 personnes en un an contre l'épidémie d'Ebola. Plus...

Ebola: début de l'utilisation d'un 2e vaccin

RD Congo L'introduction d'un deuxième vaccin contre le virus Ebola a commencé jeudi à Goma dans l'est de la République démocratique du Congo. Plus...

Ebola reste une «urgence» mondiale, selon l'OMS

RDC Malgré des progrès importants, l'épidémie d'Ebola en République démocratique du Congo est toujours considérée comme «complexe et dangereuse». Plus...

L'OMS ne crie pas encore au succès sur Ebola

Congo Si les grandes villes en République démocratique du Congo n'annoncent plus de nouveaux cas d'Ebola, de nouvelles infections sont attendues dans certaines régions reculées Plus...

Ebola: MSF accuse l'OMS de limiter l'accès au vaccin

RDC Le seul remède utilisé pour limiter l'expansion du virus mortel Ebola dans l'est de la République démocratique du Congo signé Merck serait délibérément rationné, selon MSF. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 8

Paru le 26 février 2020
(Image: Bénédicte) Plus...