Passer au contenu principal

Municipales en FranceÉdouard Philippe sera tête de liste au Havre

Le Premier ministre français se jette dans la bataille des municipales mais prévient qu'il restera à Matignon s'il est élu.

Édouard Philippe.
Édouard Philippe.
Keystone

Le Premier ministre français Édouard Philippe a annoncé vendredi qu'il allait se présenter en mars aux élections municipales dans sa ville du Havre (nord-ouest), mais qu'il restera à la tête du gouvernement s'il est élu.

«J'ai décidé d'être candidat à la mairie du Havre comme tête de liste (...) Dans une démocratie, le fondement de la légitimité, c'est l'élection», a déclaré Édouard Philippe au quotidien «Paris-Normandie». Il a déjà été maire de cette ville portuaire de 170'000 habitants de 2010 à 2017.

«Je suis heureux de pouvoir me confronter à nouveau au suffrage universel et je pense que c'est très sain», a-t-il fait valoir. «C'est la ville que j'aime. C'est là que sont mes attaches», a-t-il plaidé à propos du Havre, où il a fait carrière.

«On ne se dérobe pas»

Il a toutefois précisé que s'il est élu, il restera Premier ministre, «parce qu'on ne se dérobe pas quand il s'agit de servir son pays», et qu'il ne cherchera à redevenir maire du Havre que le jour où il quittera son poste actuel. En attendant, il souhaite que l'actuel maire de la ville, Jean-Baptiste Gastinne, reste en place.

Les élections municipales en France se déroulent en deux tours, les 15 et 22 mars. Les électeurs désigneront leurs conseillers municipaux qui à leur tour éliront le maire. Lors du dernier scrutin en 2014, la liste d'Édouard Philippe l'avait emporté dès le premier tour avec 52% des voix sous l'étiquette du parti de droite UMP, depuis rebaptisé Les Républicains.

Édouard Philippe, 49 ans, est le Premier ministre du président français Emmanuel Macron depuis l'élection de ce dernier en mai 2017. La loi française n'interdit pas à un Premier ministre d'être élu à un conseil municipal. Édouard Philippe a cependant lui-même fixé comme règle aux membres de son gouvernement de ne pas cumuler leurs fonctions de ministre avec celles de maire.

AFP

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.