Passer au contenu principal

Edward Snowden tacle François Hollande sur Twitter

L'Américain s'interroge lorsque le président de la République appelle à protéger les lanceurs d'alerte.

L'ex-informatiocien de la NSA Edward Snowden (archives)
L'ex-informatiocien de la NSA Edward Snowden (archives)
AP

«Vraiment?» Mardi, c'est par ce simple mot tweeté en français qu'Edward Snowden a gentiment taclé François Hollande. L'ex-informaticien de la NSA et lanceur d'alerte exilé en Russie a réagi aux propos tenus la veille par le président de la République suite aux premières révélations des «Panama papers» parues dans les médias.

Lors d'une conférence de presse annonçant l'ouverture d'enquêtes à l'encontre des Français épinglés par le Consortium international de journalistes d'investigation, le président en a profité pour saluer le travail et le courage des lanceurs d'alerte: «C’est grâce à un lanceur d’alerte que nous avons maintenant ces informations. Ces lanceurs d’alerte font un travail utile pour la communauté internationale, ils prennent des risques, ils doivent être protégés.»

Une déclaration qui a fait tiquer Edward Snowden. Sur Twitter, l'Américain a ainsi tenu à rappeler qu'en 2013, alors qu'il demandait le droit d'asile en France, François Hollande n'avait pas pris position. Le Premier Ministre Manuel Valls avait quant à lui opposé une fin de non-recevoir à sa demande. En 2015, le président français avait en outre explicitement refusé le droit d'asile à Julian Assange, le créateur de WikiLeaks.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.