Passer au contenu principal

Edward Snowden: «Nous vivons l’âge d’or de la surveillance»

Dans un entretien virtuel, le lanceur d’alerte estime que le droit à la vie privée est toujours menacé par l’Etat.

«Les sociétés les plus connectées ont plus à craindre de la surveillance globale que d’un pays comme la Corée du Nord.» Depuis la Russie, où il a obtenu l’asile jusqu’en 2017, le lanceur d’alerte Edward Snowden a participé mardi à une discussion virtuelle programmée par le Global Editors Network et le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung, dans le cadre d’un atelier sur les nouvelles formes de journalisme d’enquête.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.