Passer au contenu principal

Un élu d’Alep appelle la Suisse à l’aide

De Genève, un édile de la partie est de la ville syrienne décrit le sort d’une population martyre.

Brita Haji Hassan a été invité ce jeudi face aux médias par la Mairie de Genève.
Brita Haji Hassan a été invité ce jeudi face aux médias par la Mairie de Genève.
Laurent Guiraud

«La situation dépasse tous les mots: le terme de catastrophe est insignifiant par rapport à ce qui se passe à Alep.» Celui qui s’exprime ainsi, c’est le président du conseil local élu de la partie orientale et assiégée de la deuxième métropole de Syrie. Brita Haji Hassan a quitté sa ville en juillet, alors que c’était encore possible, et, blessé, n’a pas pu la regagner. Invité ce jeudi face aux médias par la Mairie de Genève, il doit y rencontrer lundi l’envoyé spécial de l’ONU pour le conflit syrien. Il tente aussi de contacter la diplomatie suisse.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.