Un élu démocrate rejoint le camp républicain

États-UnisOpposé à l'impeachment de Donald Trump, Jeff Van Drew a annoncé qu'il allait devenir républicain.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un élu démocrate du New Jersey, Jeff Van Drew, qui a voté mercredi contre l'impeachment de Donald Trump, a confirmé jeudi depuis la Maison Blanche, en présence du président américain, qu'il allait devenir républicain.

«Jeff va rejoindre le parti républicain (...) C'est une grande nouvelle!», a lancé le président américain, tout sourire, depuis le Bureau ovale. «Nous sommes très heureux d'avoir Jeff avec nous», a-t-il ajouté.

Assis au côté du président, l'élu démocrate a assuré l'ancien homme d'affaires qu'il pourrait désormais compter sur un appui sans failles. «Vous avez mon soutien éternel», a-t-il lancé à l'attention de Donald Trump. «Pareil pour moi», a répondu le président américain en lui serrant la main. «Je lui apporte mon soutien», a-t-il ajouté.

Jeff Van Drew, 66 ans, a été élu au Congrès en 2018 dans un district qui était représenté par un républicain depuis 1995. «Je pense que c'est tout simplement plus adapté pour moi», a-t-il déclaré en évoquant son changement de parti.

L'élu a cité l'ancien président Ronald Regan, l'un de ses «héros», qui était initialement enregistré comme démocrate avant de devenir républicain au début des années 60, longtemps avant d'accéder à la Maison Blanche en 1981. «Je n'ai pas quitté le parti démocrate, le parti m'a quitté», avait-il lancé dans une phrase restée célèbre.

Donald Trump est devenu mercredi soir le troisième président de l'histoire américaine mis en accusation au Congrès. La Chambre des représentants, dominée par les démocrates, s'est prononcée en faveur de l'«impeachment» du milliardaire républicain de 73 ans pour «abus de pouvoir» et «entrave à la bonne marche du Congrès». Il appartient désormais au Sénat de juger Donald Trump, sans doute en janvier. Les républicains, qui contrôlent la chambre haute, ont la ferme intention d'acquitter leur président. (afp/nxp)

Créé: 19.12.2019, 23h16

Un magazine évangéliste américain appelle à destituer Donald Trump

L'un des principaux magazines évangélistes américains, «Christianity Today», a estimé jeudi que le président Donald Trump devrait être destitué. Et de juger que l'ex-homme d'affaires était «moralement perdu». Dans un éditorial, la publication a précisé qu'elle se tenait en général à l'écart de la politique. «Mais nous sentons qu'il faut parfois que nous disions clairement nos opinions sur les affaires politiques». «Les faits dans ce cas précis sont sans ambiguïté», écrit «Christianity Today». «Le président des États-Unis a tenté d'utiliser son pouvoir politique pour forcer un dirigeant étranger à harceler et discréditer» l'un de ses opposants politiques (Joe Biden, ndlr). «Ce n'est pas seulement une violation de la Constitution; ce qui est plus grave, c'est que c'est profondément immoral», selon le magazine.

Articles en relation

Comment va se dérouler le procès en destitution

États-Unis Après le vote de la Chambre des représentants mercredi, reste maintenant au Sénat d'organiser le procès de Donald Trump. Plus...

La mise en accusation de Donald Trump votée

États-Unis Le président américain a été formellement accusé d'abus de pouvoir et d'entrave au Congrès par la Chambre des représentants mercredi soir. Plus...

Impeachment: Trump est une «menace constante»

États-Unis La chambre basse du Congrès, contrôlée par les démocrates, doit voter sur l'adoption de deux articles de mise en accusation («impeachment») visant Donald Trump. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.