Snowden aurait été manipulé par Moscou

Surveillance de la NSAUn groupe d'élus américains soupçonne l'ex-analyste Edward Snowden d'avoir été aidé ou formé par la Russie.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des élus américains ont exprimé dimanche leurs soupçons qu'Edward Snowden ait agi avec l'aide d'une puissance étrangère. Cet ancien analyste du renseignement avait dévoilé des pans entiers des programmes de surveillance par les Etats-Unis.

«Je pense que nous devrions répondre à des questions intéressantes, ce qui nous conduirait certainement à croire que les Russes ont eu, au moins en partie, quelque chose à voir» avec l'affaire des fuites de Snowden, a déclaré Mike Rogers, président de la commission du Renseignement de la Chambre des représentants.

«Tout, depuis la manière dont il a préparé sa fuite, son itinéraire, jusqu'à la façon dont il a abouti rapidement à Moscou», où il est désormais réfugié, conduit à s'interroger, a ajouté l'élu républicain sur CBS.

La «grande majorité» des informations dévoilées par Snowden n'ont, selon M. Rogers, «rien à voir avec le programme de la NSA (l'agence de renseignement américaine) mais tout à voir avec nos capacités militaires, l'armée de Terre, la Marine, l'armée de l'Air...».

«Pas le fruit du hasard»

Il a estimé, dans une seconde interview sur NBC, que «ce n'était pas le fruit du hasard s'il avait fini à Moscou sous la direction du FSB», l'agence de sécurité russe.

«Je pense qu'il a été aidé par d'autres», a abondé Michael McCaul, président de la commission sur la Sécurité intérieure de la Chambre. Le républicain a indiqué sur la chaîne ABC qu'il ne croyait pas que «M. Snowden se soit réveillé un matin avec les moyens de faire tout ça tout seul».

Pas de certitudes

Dans cet entretien mené depuis Moscou, l'élu a précisé qu'il ne pouvait pas affirmer «avec certitude» que la Russie était impliquée. Mais «je crois qu'il (Snowden) a été formé», a-t-il dit.

Le président américain Barack Obama a déclaré vendredi qu'il faudrait peut-être «des années» avant de mesurer pleinement l'ampleur des dégâts provoqués par les révélations d'Edward Snowden.

«La défense de notre nation dépend en partie de la fidélité de ceux auxquels nous avons confié les secrets de notre pays», a fait valoir M. Obama. Ce dernier n'a pas voulu s'«attarder sur les motivations ou les actions» de l'ancien consultant de la NSA. (ats/nxp)

Créé: 19.01.2014, 21h29

Articles en relation

Obama promet que la NSA n'espionnera plus Angela Merkel

Espionnage américain Barack Obama, qui n'entend pas renoncer aux écoutes, une pratique qui sert des objectifs «diplomatiques et politiques», a cependant promis que la NSA n'espionnera plus Angela Merkel. Plus...

Obama s'engage sur la NSA, l'UE attend des actes

Etats-Unis Barack Obama a annoncé la réforme de la collecte de données téléphoniques, sans pour autant y renoncer. Les réactions européennes ont été plutôt froides. Plus...

La NSA travaille sur un décodeur universel

Etats-Unis Selon des documents divulgués par Edward Snowden, la NSA est tout près de créer un «ordinateur quantique» à même de décrypter presque n'importe quel encodage. Plus...

Le New York Times réclame la clémence pour Snowden

editorial Edward Snowden, inculpé d'espionnage par la justice fédérale américaine et réfugié en Russie, «a peut-être commis un crime», juge le Times, «mais a rendu un grand service à son pays». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 19 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...