A l'Elysée, on presse Hollande de clarifier la situation

Affaire Hollande-GayetLe président français s'est engagé à s'exprimer sur son couple avant son voyage aux Etats-Unis. Il regretterait de s'être imposé cette échéance, plus difficile à tenir que prévu, selon la presse hexagonale.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

François Hollande se rendra-t-il seul aux Etats-Unis? Cette question est sur toutes les lèvres à l'Elysée. Le chef d'Etat a promis de clarifier sa situation d'ici à son voyage officiel à Washington. Mais il s'en voudrait de s'être imposé lui-même cette deadline, croit savoir jeudi le site Atlantico. Selon un proche du couple, « François regrette d’avoir fixé l’échéance du 11 février. Il s’est rendu prisonnier d’un truc qu’il ne maîtrise pas ».

La situation serait bien différente de ce qu'il avait imaginé. D'après le site d'information, l'absence de démenti de la part de François Hollande sur sa relation avec l'actrice Julie Gayet devrait conduire Valérie Trierweiler à quitter d'elle-même l'Elysée.

Toujours selon la source d'Atlantico, le processus de rupture «va être long. Valérie se bat, ce qui n’était pas prévu par le Président».

Une rupture digne et élégante

En attendant, François Hollande ne pipe mot. Tout juste a-t-il déclaré hier mardi lors de sa visite aux Pays-Bas que sa compagne «va mieux et se repose». Mais à l'Elysée, les ministres s'impatientent. Lassés que la vie amoureuse du chef de l'Etat prenne le pas sur les enjeux politiques, ils lui demandent de trancher le plus rapidement possible.

Et ils échafaudent à sa place des scénarios à multiples entrées. «François et Valérie, c'est stop ou encore ? Si c'est stop, elle doit quitter la Lanterne, payée par le contribuable» a résumé mercredi un proche du président sur RTL. Mais «s'il doit y avoir rupture, elle doit être digne et élégante vis-à-vis de Valérie Trierweiler. Et surtout, il ne faut pas que Julie Gayet vienne s'installer immédiatement à l'Elysée», a déclaré au Figaro un fidèle socialiste.

Un proche ose même prôner «un président célibataire, c'est la meilleure option. Car si elle reste, qui croira encore à ce couple?» Bref, à Paris les spéculations vont bon train. Et elles ne s'arrêteront pas tant que le chef d'Etat ne sortira pas de son silence.

Créé: 22.01.2014, 15h07

Articles en relation

La pub s'inspire de l'affaire Hollande/Gayet

TENDANCES De Sixt au site de rencontres Be2 en passant par Virgin Radio, la publicité en France surfe sur la vague du «Juliegate». Plus...

Hollande assure que Trierweiler «va mieux»

«Juliegate» En déplacement à La Haye, le président de la République a indiqué que sa compagne «se repose en ce moment» au Pavillon de La Lanterne, près de Paris. Plus...

Hollande va aussi devoir «clarifier» son statut

Affaire Hollande-Gayet «Il va falloir qu'il y ait une clarification pour Valérie Trierweiler comme pour François Hollande», a estimé dimanche le président de l'Assemblée nationale française. Plus...

Hollande a rendu visite à Trierweiler jeudi soir

Juliegate Selon i>Télé, Valérie Trierweiler pourrait être transférée la semaine prochaine dans une clinique de repos en région parisienne. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.