Des emails troublants au sein du parti démocrate

Etats-UnisUne fuite de mails plonge le parti démocrate américain dans la polémique. Son impartialité sur le choix du candidat à la présidentielle est mise en cause.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'un des quelque 20'000 emails échangés par des hauts responsables du parti démocrate américain, rendus publics par Wikileaks vendredi, alimente samedi aux Etats-Unis une polémique sur la possible partialité du parti durant la campagne des primaires pour la Maison Blanche.

Cette fuite de 19'252 courriels intervient à deux jours du début de la convention démocrate, à Philadelphie, lors de laquelle Hillary Clinton doit être officiellement investie pour représenter le camp démocrate à la présidentielle, alors que son rival des primaires s'est récemment et péniblement rallié à sa candidature. Elle survient également au lendemain de l'annonce par l'ancienne Première dame de son colistier, le sénateur de Virginie, Tim Kaine.

Croyance religieuse

Le 5 mai dernier, le directeur financier du parti, Brad Marshall, demande ainsi dans un email à des collaborateurs de désigner «quelqu'un pour le questionner sur ses croyances» dans le Kentucky et en Virginie occidentale, en référence à Bernie Sanders qui n'est pas nommément cité.

«Croît-il en un Dieu. Il s'est cantonné à dire qu'il a un héritage juif. Je pense avoir lu qu'il est athée. Cela pourrait faire plusieurs points de différence avec mes gens. Mes personnes de (l'église) baptiste feraient une grosse différence entre un juif et un athée», écrit-il, sous-entendant que s'il était avéré qu'il était athée, le sénateur du Vermont pourrait voir sa campagne affaiblie.

Durant la campagne des primaires démocrates, ce dernier a de nombreuses fois critiqué le parti qu'il a accusé de partialité.

Il avait notamment affirmé que s'il était élu président, il ne reconduirait pas Debbie Wasserman-Schultz, présidente du parti démocrate, à son poste.

Histoire absurde?

Une déclaration qui a généré un échange d'emails au sein du parti, tranché ainsi par Debbie Wasserman-Schultz elle-même: «C'est une histoire absurde. Il ne va pas devenir président».

Les opposants à Hillary Clinton se sont immédiatement emparés de la polémique, Donald Trump en tête. Le candidat républicain a tweeté que «les emails du parti démocrate qui ont fuité montrent les intentions de détruire Bernie Sanders». «Se moquer de son héritage et bien plus. En ligne sur Wikileakes (sic), vraiment brutal. Truqué», a-t-il ajouté.

(afp/nxp)

Créé: 23.07.2016, 18h55

Articles en relation

Tim Kaine, le politique passe-partout

Présidentielle américaine Le colistier de Hillary Clinton à la course à la Maison Blanche est un avocat de formation qui s'appuie également sur de solides convictions. Plus...

Clinton choisit Tim Kaine comme colistier

Présidentielle américaine Le sénateur de Virginie a été choisi pour être le colistier de la candidate démocrate à la Maison Blanche. Plus...

Clinton et Trump au coude à coude dans un sondage

Etats-Unis Une majorité des électeurs ne fait confiance à aucun des deux candidats, jugés pas honnêtes ou dignes de confiance. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.