Enfant perdu dans la rue: la vidéo choc de l'Unicef

PauvretéL'agence de l'ONU a mené une expérience filmée, qui démontre par A+B l'indifférence que suscitent les enfants pauvres.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Que faites-vous lorsque vous rencontrez un enfant de six ans, tout seul dans la rue? Vous allez lui demander où sont ses parents, comment il s'appelle, et serez naturellement porté(e) à lui venir en aide? Pas forcément. Dans la cadre d'une campagne contre la pauvreté, FightUnfair, l'Unicef a démontré à quel point nos comportements changent selon l'apparence de l'enfant.

Anano, 6 ans, s'est prêtée au jeu pour le compte de l'Unicef dans les rues de Tbilissi en Géorgie. Dans un premier temps, la jeune actrice porte de beaux vêtement, joliment maquillée. Les passants s'arrêtent systématiquement pour lui venir en aide. Dans la deuxième expérience, elle est mal habillée, et un peu sale. On ne lui prête alors aucune attention. La même double expérience est ensuite menée dans un restaurant. La petite princesse reçoit sourires et mots gentils; la seconde fillette se fait rabrouer. Un client demande même à ce qu'on la fasse sortir. L'expérience est interrompue lorsque Anano, en pleurs, ne supporte plus le rejet.

Le 28 juin, l'Unicef a publié un rapport terrifiant sur la pauvreté des enfants dans le monde. D'ici 2013, 69 millions d’enfants de moins de 5 ans mourront principalement de causes évitables, 167 millions d’enfants vivront dans la pauvreté et 750 millions de femmes seront mariées pendant leur enfance d’ici 2030.

Créé: 01.07.2016, 07h28

Articles en relation

Les inégalités se creusent dans les pays riches

Enfance L'UNICEF pointe la montée des inégalités dans plusieurs pays industrialisés. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.