Passer au contenu principal

Etats-UnisUn engin explosif retrouvé chez George Soros

Un colis qui s'est avéré être un engin explosif avait été déposé dans une boîte aux lettres au domicile du milliardaire George Soros dans l'Etat de New York.

Les activités de George Soros et de sa fondation ne plaisent pas à tout le monde.
Les activités de George Soros et de sa fondation ne plaisent pas à tout le monde.
Keystone

Un engin explosif a été retrouvé lundi dans une boîte aux lettres au domicile du milliardaire George Soros à Katonah, dans l'Etat de New York. Les faits sont rapportés par le New York Times qui cite la police.

La police de la petite ville cossue de Bedford, à une soixantaine de kilomètres de New York, a indiqué avoir reçu lundi après-midi un coup de fil d'un employé de la résidence de M. Soros, signalant avoir trouvé un colis suspect dans la boîte aux lettres.

L'employé a ouvert le colis et, voyant qu'il semblait s'agir effectivement d'un engin explosif, l'a emporté dans une zone boisée, où la police l'a fait exploser, selon le communiqué du chef de la police de Bedford.

Pas d'arrestation

M. Soros, 88 ans, ne se trouvait pas chez lui au moment des faits, a précisé une porte-parole. Le dossier a été transmis à l'unité anti-terroriste du FBI. Contactée mardi, la police fédérale n'a pas donné d'autre information. Aucune arrestation n'a été annoncée pour l'instant.

George Soros, originaire de Hongrie et devenu milliardaire grâce aux marchés financiers, est devenu ces dernières années le bouc-émissaire des nationalistes et des complotistes, en Europe et aux Etats-Unis, qui l'accusent notamment de soutenir l'immigration illégale par son action humanitaire.

En Europe, sa fondation Open Society a transféré en août son siège de Budapest à Berlin, après l'adoption par le gouvernement de Viktor Orban d'un ensemble de lois intitulé «Stop Soros».

Plusieurs attaques

Aux Etats-Unis, le président Trump a aussi accusé le milliardaire, grand donateur des démocrates, de financer les manifestants contre la confirmation à la Cour suprême du juge Brett Kavanaugh.

Un représentant républicain de Floride au Congrès, Matt Gaetz, a insinué la semaine dernière, dans un tweet, que M. Soros soutenait financièrement la «caravane» de migrants du Honduras qui marchent actuellement à travers le Mexique en direction de la frontière américaine, à l'approche des élections parlementaires de mi-mandat aux Etats-Unis.

Fin mai, l'actrice pro-Trump Roseanne Barr avait même accusé George Soros, d'origine juive, d'être un «nazi», avant de s'excuser en juin.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.