Passer au contenu principal

Les entreprises jurent qu'elles vont s'engager, mais veulent des objectifs clairs

En marge des négociations, le monde des affaires multiplie les annonces en faveur de la lutte contre le réchauffement.

L’exposition «Solutions COP21», c’est l’autre versant de la conférence sur le climat. Le versant industriel. On y croise des grands noms, comme Carrefour, Ikea ou Engie, venus vanter leurs solutions pour lutter contre le réchauffement de la planète.
L’exposition «Solutions COP21», c’est l’autre versant de la conférence sur le climat. Le versant industriel. On y croise des grands noms, comme Carrefour, Ikea ou Engie, venus vanter leurs solutions pour lutter contre le réchauffement de la planète.
AFP

L’exposition Solutions COP21, qui se tient au Grand Palais à Paris du 4 au 10 décembre, c’est l’autre versant de la conférence sur le climat. Le versant industriel. On y croise des grands noms, comme Carrefour, Ikea ou Engie (ex-GDF Suez), venus vanter leurs solutions pour lutter contre le réchauffement de la planète. La plupart des entreprises présentes financent la COP21 à hauteur de 20% des 170 millions d’euros que coûtera l’événement. Un chèque que les ONG assimilent à un «trafic d’influence». Les ONG restent sceptiques

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.