L'envoi d'aide alimentaire au Yémen suspendu

ONULe PAM évoque un risque de détournement de l'aide alimentaire pour justifier cette décision, qui affectera «850'000 personnes».

Un fermier, au sud de la capitale Saana, le 13 juin 2019. (Image d'illustration)

Un fermier, au sud de la capitale Saana, le 13 juin 2019. (Image d'illustration) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations Unies a annoncé jeudi une suspension partielle de son aide alimentaire dans les zones du Yémen se trouvant sous le contrôle des autorités basées à Sanaa, invoquant un risque de détournement de cette aide.

La décision a été prise «en dernier recours après de longues négociations sur un accord visant à introduire des contrôles pour empêcher le détournement de denrées alimentaires de certaines des personnes les plus vulnérables du Yémen», explique le PAM dans un communiqué.

Le PAM dit avoir «sollicité l'appui des autorités de Sanaa pour mettre en place un système d'enregistrement biométrique qui préviendrait les détournements et protégerait les familles yéménites qu'il sert mais explique »ne pas être encore parvenu à un accord». «L'intégrité de nos opérations est menacée et notre responsabilité envers ceux que nous aidons a été minée», assure l'organisation onusienne qui précise que cette suspension «va affecter 850'000 personnes».

«Trop de Yéménites ont trop souffert pendant trop longtemps au cours de ce conflit en cours. Nous continuerons à rechercher la coopération des autorités basées à Sanaa et nous restons optimistes quant à la voie à suivre», poursuit le PAM.

L'organisation basée à Rome se dit prête à «reprendre immédiatement les distributions de vivres dès que nous serons parvenus à un accord sur un exercice indépendant d'identification des bénéficiaires et le déploiement d'un système d'enregistrement biométrique».

Elle précise qu'elle maintiendra des programmes de nutrition pour les enfants souffrant de malnutrition, les femmes enceintes et les mères allaitantes pendant toute la durée de la suspension.

Le Yémen est en proie à une guerre entre rebelles yéménites chiites Houthis et une coalition de pays arabes menée par l'Arabie saoudite, qui a tué des dizaines de milliers de personnes, dont de nombreux civils, selon les ONG. Les Houthis contrôlent une bonne partie du nord et l'ouest du Yémen et sa capitale Sanaa. Le conflit a tué des dizaines de milliers de personnes, dont de nombreux civils, selon diverses organisations humanitaires. (afp/nxp)

Créé: 20.06.2019, 23h46

Les rebelles visent une usine de dessalement en Arabie saoudite

Les rebelles au Yémen ont tiré un «projectile» en direction d'une usine de dessalement en Arabie saoudite voisine, une semaine après une attaque similaire contre un aéroport de la même région, a annoncé jeudi une coalition militaire dirigée par Ryad. «Un projectile (tiré par) les Houthis est tombé près de l'usine de dessalement d'Al-Chouqaïq» dans la province de Jizane tard mercredi, a indiqué le porte-parole de la coalition, Turki al-Maliki, cité par l'agence officielle saoudienne SPA. L'attaque n'a fait ni victime ni dégât.

Galerie photo

Le Yémen plongé dans une guerre civile dévastratrice

Le Yémen plongé dans une guerre civile dévastratrice Les forces armées yéménites ont lancé une vaste opération contre les djihadistes.

Articles en relation

Les rebelles prétendent se retirer, l'ONU sceptique

Yémen Les rebelles Houthis auraient commencé à quitter trois ports au Yémen, même si l'ONU n'en est pas encore sûre à 100%. Plus...

Le choléra toujours d'actualité au Yémen

Santé Selon l'ONG Oxfam, l'épidémie de choléra pourrait refaire son apparition dans plusieurs régions du Yémen. Plus...

Pour les rebelles, les USA sont derrière la guerre

Yémen Pour les rebelles yéménites, le veto de Trump au Congrès prouve que Washington est responsable de la guerre au Yémen. Plus...

Raids aériens après une attaque contre Riyad

Yemen La coalition a mené des frappes sur la capitale yéménite jeudi, après l'attaque par les rebelles houthis d'installations pétrolières sur le territoire saoudien. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.