L'épidémie d'Ebola a déjà fait au moins 1117 morts

RDCEn trois semaines, le virus Ebola a fait 100 victimes, ce qui marque une accélération de l'épidémie depuis ses débuts en République démocratique du Congo.

Il s'agit de la dixième épidémie de fièvre hémorragique sur le sol congolais depuis 1976.

Il s'agit de la dixième épidémie de fièvre hémorragique sur le sol congolais depuis 1976. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'épidémie d'Ebola dans le nord-est de la République démocratique du Congo a fait 100 morts en moins de trois semaines, et plus de 700 depuis qu'elle a été déclarée le 1er août, selon le dernier décompte quotidien du ministère de la Santé vendredi soir.

«Depuis le début de l'épidémie, le cumul des cas est de 1117, dont 151 confirmés et 66 probables. Au total, il y a eu 702 décès (636 confirmés et 66 probables et 339 personnes guéries», selon les dernières statistiques du ministère en date du jeudi 4 avril. De plus, 295 cas suspects sont en cours d'investigation, d'après le ministère.

Accélération de l'épidémie

L'épidémie a été déclarée dans la province du Nord Kivu et marginalement en Ituri voisine. L'épicentre s'est déplacé de Mangina en zone rurale à la ville de Beni, puis actuellement à Butembo-Katwa, à 50 km au sud de Beni dans cette région où les populations se déplacent beaucoup.

Il n'aura fallu que trois semaines pour passer de 600 à 700 décès, soit une certaine accélération de l'épidémie après l'attaque des deux centres de traitement (CTE) de Butembo et Katwa ces dernières semaines.

Le centre de Katwa n'a repris du service que samedi dernier, avec une volonté affichée par le ministère de la Santé et ses partenaires (OMS et Unicef) pour mieux associer les populations locales à la «riposte» anti-Ebola.

Dixième épidémie

Il s'agit de la dixième épidémie de fièvre hémorragique sur le sol congolais depuis 1976 et de la plus grave dans l'histoire de la maladie après celle qui avait tué plus de 10'000 personnes en Afrique de l'Ouest (Guinée, Liberia, Sierra Leone) en 2014.

Pour la première fois, les populations sont vaccinées à grande échelle. Plus de 95'000 personnes ont reçu une dose du rVSV-Zebov des laboratoires Merck, selon le ministère de la Santé. Cette campagne a permis de sauver des milliers de vie, d'après cette autorité sanitaire. (afp/nxp)

Créé: 06.04.2019, 09h44

Galerie photo

Mobilisation internationale face à l'épidémie Ebola

Mobilisation internationale face à l'épidémie Ebola La communauté internationale est en alerte, alors que l'OMS a décrété l'état d'urgence sanitaire face à l'épidémie Ebola.

Articles en relation

L'anticorps d'un survivant d'Ebola, clé du vaccin

Médecine Grâce aux anticorps d'un homme ayant survécu à Ebola, des chercheurs pensent pouvoir mettre au point un remède contre le virus. Plus...

Epidémie d'Ebola «maîtrisée» en RDC

Afrique centrale Cela fait maintenant 21 jours qu'il n'y a pas eu de nouveau cas confirmé d'Ebola dans la zone de santé à Beni, en République démocratique du Congo. Plus...

La barre des 500 décès à cause d'Ebola franchie

RDC L'épidémie de fièvre hémorragique Ebola qui sévit depuis six mois dans l'est du pays est responsable de 502 décès. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.