Equateur: volte-face pour la base aux Galapagos

PolémiqueAlors qu'une polémique naissait autour d'une base militaire américaine aux Galapagos, l'Equateur a assuré que cela n'aurait pas lieu.

Vue aérienne de l'île de Santa Cruz, aux Galapagos, en 2018.

Vue aérienne de l'île de Santa Cruz, aux Galapagos, en 2018. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'Equateur a assuré lundi que les Etats-Unis ne pourront utiliser l'archipel des Galapagos comme base militaire contre le narco-trafic, suite à une polémique générée par des déclarations du ministre de la Défense à propos d'un accord d'assistance aéro-maritime.

Le ministre, Oswaldo Jarrin, a dû s'expliquer après avoir déclaré que ces îles - classées au Patrimoine naturel de l'humanité et d'une grande valeur scientifique - constituaient un «porte-avion naturel», en référence à la convention qui permettra aux appareils militaires américains en mission de se réapprovisionner ou de se poser aux Galapagos.

«Il est de mauvaise foi de dire qu'un détachement permanent (dans l'archipel) est envisagé, que l'on renonce à la souveraineté, ou qu'il se transforme en théâtre de guerre», a affirmé M. Jarrin lors d'une conférence à l'Institut des hautes études nationales (IAEN). Selon le gouvernement équatorien, le nouvel accord de coopération ne permet pas aux avions américains de lutte anti-drogue de rester sur les îles. Il s'agira d'«un avion, une fois par mois, pas plus de trois jours», a affirmé le ministre.

Les Galapagos, un fragile écosystème

M. Jarrin a toutefois été convoqué par la commission des relations internationales du parlement afin de s'expliquer sur l'accord avec les Etats-Unis. Des députés ont en effet manifesté leur préoccupation quant aux éventuelles atteintes à la souveraineté du pays et au fragile écosystème des Galapagos, du fait de la venue régulière d'avions militaires.

Le ministre a rappelé que la Constitution équatorienne interdit l'installation de bases étrangères, telle que celle occupée par les Etats-Unis pendant une décennie dans le port de Manta (ouest), sur la côte Pacifique. Cette base a été fermée sur décision de l'ex-président Rafael Correa (2007-2017) lorsque, peu après le début de son premier mandat, il n'a pas renouvelé l'accord bilatéral qui permettait aux Américains d'effectuer des vols anti-drogue depuis le territoire équatorien.

Les Galapagos, une position géographique stratégique

La coopération entre Quito et Washington a repris en juin dernier lorsque le président Lenin Moreno a reçu le vice-président des Etats-Unis, Mike Pence, tirant un trait sur l'époque de relations bilatérales tendues sous son prédécesseur. Depuis septembre, un avion Orion P3 des Etats-Unis effectue des vols de contrôle du narco-trafic et de la pêche illégale depuis le port de Guayaquil (sud-ouest).

M. Jarrin a souligné que par l'archipel «passent les (...) corridors établis pour le narco-trafic» vers l'Amérique Centrale et l'Amérique du Nord. Le plan, a-t-il ajouté, est de «mettre à profit la position géographique, stratégique des Galapagos par rapport au continent» pour lutter contre le narco-trafic. (afp/nxp)

Créé: 18.06.2019, 02h33

Articles en relation

Le plastique menace toute vie aux Galapagos

Pacifique Des tonnes de plastique poussées par les courants marins jusque dans les estomacs des animaux uniques de cet archipel de l'océan pacifique, sont ramassées par des bénévoles. Plus...

Tortue géante découverte aux Galapagos

Equateur Une tortue géante que l'on pensait éteinte depuis plus de cent ans a été aperçue sur l'île inhabitée de Fernandina. Plus...

Une mesure inédite pour protéger les animaux

Galapagos Les Galapagos ont décidé d'interdire les feux d'artifices à l'occasion du Nouvel An pour ne pas brusquer les animaux. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.