Passer au contenu principal

Erdogan exprime son soutien à Maduro

En visite à Caracas, le président turc a exprimé son soutien à son homologue vénézuélien lundi.

LEs services de renseignements vénézuéliens ont mené une perquisition dans les bureaux du chef de l'opposition Juan Guaido, actuellement en Europe. (Mardi 21 janvier 2020)
LEs services de renseignements vénézuéliens ont mené une perquisition dans les bureaux du chef de l'opposition Juan Guaido, actuellement en Europe. (Mardi 21 janvier 2020)
AFP
Le secrétaire d'État américain a appelé à en «finir avec la tyrannie» de celui qu'il ne considère plus comme le président du Venezuela. (Lundi 20 janvier 2020)
Le secrétaire d'État américain a appelé à en «finir avec la tyrannie» de celui qu'il ne considère plus comme le président du Venezuela. (Lundi 20 janvier 2020)
AFP
Lilian Tintori, la femme du leader de l'opposition Leopoldo Lopez, estime qu'elle est retenue contre son gré au Venezuela, alors qu'elle doit partir à l'étranger pour rencontrer plusieurs dirigeants européens. (Samedi 2 septembre 2017)
Lilian Tintori, la femme du leader de l'opposition Leopoldo Lopez, estime qu'elle est retenue contre son gré au Venezuela, alors qu'elle doit partir à l'étranger pour rencontrer plusieurs dirigeants européens. (Samedi 2 septembre 2017)
1 / 150

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a exprimé lundi à Caracas son soutien à son homologue vénézuélien, Nicolas Maduro, dont le pays est frappé par des sanctions américaines et par une sévère crise économique.

«Les restrictions commerciales et les sanctions sont une chose fallacieuse» et ne font qu'aggraver «l'instabilité», a déclaré le chef de l'Etat turc, lors d'une réunion avec des milieux d'affaires, dans une allusion claire à Washington.

Recep Tayyip Erdogan est arrivé dimanche soir pour sa première visite officielle au Venezuela. «On ne peut sanctionner un peuple entier pour résoudre des désaccords politiques», a ajouté M. Erdogan, dont les propos étaient traduits par un interprète.

Le président turc s'est engagé également à aider Nicolas Maduro à affronter la sévère crise économique du pays. «Nous allons couvrir la majorité des besoins du Venezuela, nous en avons la possibilité, je voudrais le souligner», a-t-il poursuivi, en appelant les entrepreneurs de son pays à augmenter leurs exportations vers le Venezuela.

«Dictateur»

Nicolas Maduro a invité pour sa part la Turquie à investir dans l'exploitation de vastes réserves minières connues comme l'Arche de l'Orénoque (sud), comprenant des gisements d'or, de diamants et de coltan, entre autres.

Les deux présidents doivent signer des accords de protection des investissements. Nicolas Maduro s'était rendu le 8 juillet en Turquie pour assister à la prise de fonction du président turc. Il avait rencontré à cette occasion des investisseurs et entrepreneurs.

Réélu en mai dernier lors d'élections dont les résultats ne sont pas reconnus par une grande partie de la communauté internationale, M. Maduro doit débuter un second mandat le 10 janvier. L'héritier de l'ancien président Hugo Chavez (1999-2013) est confronté à une forte pression des États-Unis qui l'ont qualifié de «dictateur».

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.