Erdogan fustige les «donneurs de leçons»

«Génocide arménien»Le président turc s'en est pris à la France ce mercredi, décrété journée de commémoration annuelle du génocide de 1915 par Paris.

Turquie: petit rassemblement à la mémoire du «génocide» arménien.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a fustigé mercredi ceux qui «donnent des leçons» à la Turquie à propos du «génocide arménien», notamment la France. Il l'a accusée d'être responsable du génocide au Rwanda.

La France visée

«Si nous regardons ceux qui essayent de donner des leçons sur les droits de l'homme ou la démocratie à la Turquie avec la question arménienne et la lutte contre le terrorisme, nous voyons qu'ils ont tous un passé sanglant», a affirmé M. Erdogan, lors d'un discours télévisé à Ankara.

«C'est évident, qui a tué 800'000 personnes dans le génocide au Rwanda ? Les responsables sont les Français», a-t-il accusé. «Nous avons des archives et des documents qui le prouvent très clairement».

La France est accusée par le pouvoir rwandais d'avoir été complice du régime hutu responsable du génocide de 1994, voire d'avoir pris une part active aux massacres, ce qu'elle a toujours nié.

Le ton est monté entre Ankara et Paris après l'instauration par la France d'une journée de commémoration annuelle, le 24 avril, du génocide arménien de 1915.

Le génocide arménien est reconnu par une trentaine de pays et la communauté des historiens. Selon les estimations, entre 1,2 million et 1,5 million d'Arméniens ont été tués pendant la Première Guerre mondiale par les troupes de l'Empire ottoman, alors allié à Allemagne et à l'Autriche-Hongrie.

La Turquie réfute

La Turquie, issue du démantèlement de l'Empire en 1920, refuse l'utilisation du terme «génocide», évoquant des massacres réciproques sur fond de guerre civile et de famine ayant fait des centaines de milliers de morts dans les deux camps.

Les autorités turques ont par ailleurs interdit mercredi un rassemblement prévu à Istanbul pour commémorer le massacre des Arméniens, a constaté une journaliste de l'AFP.

Les forces de l'ordre ont dispersé une centaine de manifestants, dont une délégation internationale, qui avaient prévu de se rassembler devant l'ancienne prison, aujourd'hui Musée des arts islamiques, où furent détenus les premiers Arméniens arrêtés le 24 avril 1915.

«Ca fait neuf ans que les commémorations du génocide arménien sont organisées ici, c'est la première fois qu'il y a une interdiction des autorités», a expliqué à l'AFP Benjamin Abtan, président de l'Egam (European Grassroot Antiracist Movement), dénonçant une «insulte à la mémoire» des Arméniens.

Petit rassemblement

Un second rassemblement prévu dans la soirée a néanmoins pu se tenir sur la place de Sishane, non loin de l'avenue Istiklal d'Istanbul. Une cinquantaine de personnes se sont réunies sous haute surveillance policière, une quinzaine de minutes seulement, brandissant notamment des portraits de victimes des massacres de 1915, selon un correspondant de l'AFP.

Vers la fin de ce rassemblement, une vingtaine de manifestants sont arrivés non loin, brandissant des bannières s'opposant au terme de «génocide» et scandant des slogans opposés aux Etats-Unis, selon l'AFP. Aucun heurt n'a cependant eu lieu entre les deux groupes ou avec les forces de l'ordre. (ats/nxp)

Créé: 24.04.2019, 22h16

Articles en relation

Le Rwanda commémore le génocide contre les Tutsi

Afrique de l'Est Il y a 25 ans, les Tutsi et les Hutu modérés se faisaient massacrer. Le gouvernement rwandais a rendu hommage aux victimes. Plus...

Un mémorial du génocide arménien à Genève

Historique Après une saga de 10 ans, "Les Réverbères de la Mémoire", mémorial du génocide arménien, ont désormais pris place vendredi dans le parc Trembley, à Genève. Plus...

Les députés reconnaissent le génocide arménien

Pays-Bas La Turquie a «fermement» condamné le vote des députés néerlandais, faisant monter d'un cran les tensions déjà vives entre Ankara et La Haye. Plus...

Macron veut commémorer le génocide arménien

France Le président français souhaite faire inscrire au calendrier une «journée pour la commémoration du génocide» arménien. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.