Passer au contenu principal

Erdogan, ou le pouvoir absolu

Sa victoire de dimanche à la présidentielle fait du «Reis» turc le maître absolu de son pays. Explications.

«Notre peuple a gagné, la Turquie a gagné, merci Istanbul», clamait lundi matin cette affiche à la gloire du président Recep Tayyip Erdogan, confortablement réélu la veille.
«Notre peuple a gagné, la Turquie a gagné, merci Istanbul», clamait lundi matin cette affiche à la gloire du président Recep Tayyip Erdogan, confortablement réélu la veille.
REUTERS

«La victoire du président» titrait fièrement lundi matin le journal «Sabah». «Une Victoire historique», estimait pour sa part «Aksam». «Erdogan écrase tout sur son passage», pouvait-on même lire en première page du journal «Türkiye». Ce lundi, la presse pro-Erdogan ne boudait pas son plaisir. C’est une victoire par K.-O. que vient de remporter le chef de l’État, réélu dès le premier tour, avec 52.6% des voix.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.