Erdogan: «Uber ou Muber, c'est terminé»

TurquieLe président turc a sonné le glas de la plateforme de réservation de voiture avec chauffeur (VTC) dans son pays.

Recep Tayyip Erdogan.

Recep Tayyip Erdogan. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Recep Tayyip Erdogan a annoncé la fin des activités d'Uber en Turquie, après une forte pression des taxis d'Istanbul pour l'interdiction de cette application.

«Cette chose qui a émergé et qu'on appelle Uber ou Muber ou je ne sais quoi (...) est maintenant terminée», a déclaré M. Erdogan vendredi soir dans un discours à Istanbul. «Notre premier ministre (Binali Yildirim) en a déjà fait l'annonce. Nous avons notre propre système de taxis», a t-il ajouté.

Ses propos interviennent peu après l'adoption par le gouvernement de nouvelles règles compliquant sérieusement les opérations de Uber en Turquie. Une nouvelle directive prévoit des amendes fortement en hausse pour les véhicules opérant illégalement comme taxis. L'entreprise pour laquelle travaille le chauffeur incriminé risque d'être suspendue jusqu'à deux ans en cas de récidive, selon cette directive.

Des associations de taxis turques avaient par ailleurs saisi les tribunaux ces derniers mois pour réclamer l'interdiction pure et simple d'Uber à Istanbul, alors que la tension entre chauffeurs monte dans la rue.

«Pourquoi est-ce que (Uber) grandit?»

«Pourquoi est-ce que (Uber) grandit? Parce que cette émergence a eu lieu en Europe. Mais qu'est-ce que l'Europe pour moi? Nous prendrons la décision nous-mêmes», a précisé M. Erdogan vendredi.

Les 17'400 taxis officiels jaunes d'Istanbul sont des piliers pour le transport des usagers dans cette mégapole desservie de manière inégale, mais les critiques sur la qualité de leurs services ont donné à Uber une opportunité de prospérer. Mercredi, l'entreprise américaine avait assuré qu'elle poursuivrait ses activités en Turquie, malgré les nouvelles règles du gouvernement.

«Nous voulons travailler en coopération avec tous les partenaires locaux afin de développer les options de transports dans les villes turques, et nous restons engagés jusqu'au bout en Turquie, en tant que partenaire commercial sur le long terme», avait déclaré Uber dans un message publié sur son compte Twitter turc. (afp/nxp)

Créé: 02.06.2018, 13h26

Articles en relation

Uber: le système de freinage d'urgence pas activé

Accident mortel On en sait davantage sur l'accident provoqué par une voiture autonome Uber, qui a coûté la vie à une cycliste, aux Etats-Unis. Plus...

Une ex-ingénieure d'Uber porte plainte

Etats-Unis Une ancienne ingénieure d'Uber a saisi la justice lundi contre l'entreprise pour discriminations et harcèlement sexuel. Plus...

Nouvelle manif des taxis contre Uber

Lausanne Un rassemblement des chauffeurs lausannois s'est déroulé ce vendredi matin, devant l'administration communale. Plus...

Les futurs taxis volants d'Uber

Transport Uber développe des engins volants futuristes qui pourraient aider à désengorger les mégapoles les plus embouteillées. Plus...

La position des communes sur Uber indigne Unia

Polémique La reconnaissance de la société comme centrale d’appel révolte le syndicat. Il dénonce «un blanc-seing totalement irresponsable». Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.