L'Esplanade des Mosquées fermée aux politiciens

JérusalemLes visites de responsables israéliens sur l'esplanade à l'occasion de fêtes juives sont considérées comme des «provocations» par les Palestiniens et des Arabes israéliens.

L'esplanade des Mosquées à Jérusalem, et à l'arrière-plan le Mur des Lamentations.

L'esplanade des Mosquées à Jérusalem, et à l'arrière-plan le Mur des Lamentations. Image: ARCHIVES/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les députés et ministres israéliens se sont vus interdire l'entrée de l'esplanade des Mosquées à Jérusalem, durant la célébration de Pessah, la Pâque juive qui débute vendredi. Cette décision a été prise «pour des raisons de sécurité», a indiqué la police.

Les visites de responsables israéliens sur l'esplanade à l'occasion de fêtes juives sont considérées comme des «provocations» par les Palestiniens et des Arabes israéliens. Ils y voient une tentative d'Israël de prendre le contrôle du troisième lieu saint de l'islam. L'esplanade des mosquées, le Mont du Temple pour les juifs, est le site le plus sacré du judaïsme.

«En revanche, les visites de touristes et de visiteurs juifs pourront continuer normalement», a précisé le porte-parole de la police, Micky Rosenfeld, en rappelant toutefois que les juifs n'avaient pas le droit de prier sur l'esplanade.

Renforts de police

En prévision de la fête, qui dure huit jours, des renforts de police ont été déployés à Jérusalem «ce qui a porté les effectifs à 3500 hommes», a ajouté le porte-parole. Ils «vont patrouiller dans tous les lieux publics, les gares routières, les centres commerciaux, les stations de tramway».

Dans la journée, sept «jeunes juifs» qui projetaient de procéder au sacrifice rituel de trois moutons sur l'esplanade ont été arrêtés, a indiqué une autre porte-parole de la police. Selon elle, ce genre de cérémonie, interdite par les autorités israéliennes sur l'esplanade, «menace de porter atteinte au calme».

Durant la fête de Pessah, des dizaines de milliers d'Israéliens en vacances se rendent dans la vieille ville à Jérusalem-Est, la partie palestinienne occupée et annexée par Israël. L'an dernier, 50'000 fidèles juifs avaient participé à la «bénédiction des prêtres». Cette cérémonie, organisée traditionnellement devant le mur des Lamentations, est prévue dimanche cette année.

Situé en contrebas de l'esplanade, le mur des Lamentations est le dernier vestige du mur de soutènement du second Temple détruit par les Romains en 70.

Points de passage fermés

Israël a en outre fermé les points de passage entre la Cisjordanie occupée, la bande de Gaza et le territoire israélien de vendredi à samedi à minuit. Des exceptions seront faites pour les «cas humanitaires et médicaux», qui seront autorisés à entrer en Israël, a indiqué une porte-parole militaire sans donner d'autres précisions.

Le premier ministre Benjamin Netanyahu avait expliqué que les renforts autour de l'esplanade étaient destinés à empêcher des «émeutes». «A l'approche de Pessah, toutes sortes d'extrémistes propagent des mensonges sur notre politique concernant le Mont du Temple afin de provoquer des émeutes. Nous agissons contre ces provocateurs».

Une vague de violences meurtrières dans les territoires palestiniens, à Jérusalem et en Israël a débuté le 1er octobre. Palestiniens et Arabes israéliens avaient accusé les autorités israéliennes de vouloir prendre le contrôle de l'esplanade et de remettre en cause le statu quo qui régit ce lieu doublement saint. M. Netanyahu a maintes fois assuré qu'il n'avait aucune intention de remettre en cause le statu quo, qui autorise la visite de juifs sur l'esplanade mais leur interdit d'y prier. (ats/nxp)

Créé: 22.04.2016, 14h37

Articles en relation

Jérusalem: dispute autour d'un lieu de prière mixte

Israël L'annonce de la création d'un espace mixte de prière pour hommes et femmes devant le Mur des Lamentations bute sur une forte opposition, y compris au sein du gouvernement. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.