L'Etat doit agir pour éviter la «chienlit» à Calais

Crise migratoireNicolas Sarkozy s'est exprimé après un week-end de tensions à Calais.

Nicolas Sarkozy à la sortie de la librairie de Strasbourg ce 26 janvier 2016.

Nicolas Sarkozy à la sortie de la librairie de Strasbourg ce 26 janvier 2016. Image: Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Quand je vois ce qui se passe à Calais et à Sangatte, c'est à l'Etat de faire le travail qui est le sien pour éviter la chienlit», a déclaré l'ancien chef de l'Etat, qui s'exprimait devant plusieurs centaines de personnes dans une librairie de Strasbourg, où il était venu présenter son livre «La France pour la vie».

Nicolas Sarkozy a évoqué une vidéo «bouleversante» visible sur internet, tournée samedi dernier à Calais en marge d'une manifestation en faveur des migrants. On y voit un homme «encerclé chez lui, dans son jardin» se saisir d'un fusil à quelques mètres de la manifestation.

«Que devient l'Etat quand on assiste à une telle violence? Je n'accepterai pas que des personnes en situation irrégulière se permettent de violer l'ordre public sur le territoire de la République française», a dit l'ancien président.

Auto-comparaison avec Racine

Nicolas Sarkozy a également souligné qu'il n'entendait pas accorder trop d'importance aux critiques négatives sur son livre. L'auteur classique du XVIIe siècle, Jean Racine, «a été très perturbé par les critiques quand il a sorti Phèdre. Les critiques sont oubliées, Racine non. Sans doute j'ai trop tenu compte des commentaires», a dit l'ancien président.

Nicolas Sarkozy a par ailleurs réaffirmé sa promesse de revenir sur le récent redécoupage des régions, si la droite revenait au pouvoir.

«Je suis pour la souplesse et je souhaite qu'on laisse aux habitants de ces régions le choix de continuer ou de revenir aux anciennes limites régionales», a-t-il précisé.

Plusieurs centaines de personnes étaient venues écouter et applaudir Nicolas Sarkozy dans cette librairie de Strasbourg, où la foule des sympathisants et des curieux débordait jusque dans la rue (notre photo Reuters).

«Vous vous rendez compte du décalage entre les commentaires et la réalité de ce qu'on vit», a commenté à ce propos le président de LR, en allusion à ses mauvais sondages du moment. «C'est un tel privilège pour moi de vous renconter si nombreux», a-t-il ajouté.

(afp/nxp)

Créé: 26.01.2016, 20h16

Galerie photo

En images, la crise des migrants à Calais

En images, la crise des migrants à Calais Le camp de Calais, appelé la Jungle, est devenu le symbole de la crise migratoire qui touche l'Europe.

Articles en relation

Sarkozy ne se présentera en 2017 que «si c'est utile»

Présidentielles L'ex-président n'a pas exclu dimanche de renoncer à poser sa candidature en 2017. Plus...

Calais : des migrants ont bloqué le port

France Une manifestation locale en soutien a connu des débordements. Le port a été bloqué 3 heures. Plus...

«La France pour la vie», les bonnes feuilles à la loupe

Livre Plusieurs médias français livrent leurs impressions et publient les «bonnes feuilles» de l'ouvrage de Nicolas Sarkozy à paraître lundi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.