Les Etats-Unis attendront avant de sanctionner

Affaire KhashoggiMike Pompeo veut attendre «quelques semaines» avant de sanctionner quiconque dans l'affaire Jamal Khashoggi.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le secrétaire d'Etat américain a estimé jeudi qu'il faudrait encore «quelques semaines» avant que les États-Unis disposent de preuves suffisantes pour pouvoir sanctionner les responsables de l'assassinat de Jamal Khashoggi. Le journaliste a été tué le 2 octobre.

«Nous continuons de comprendre la teneur des faits. Nous sommes en train d'examiner la mise en place de sanctions contre les personnes que nous avons été en mesure d'identifier à ce jour, qui ont participé à ce meurtre», a expliqué Mike Pompeo sur la radio «KMOX».

Mais «cela va nous prendre probablement une poignée de semaines supplémentaires avant que nous ayons assez d'éléments pour réellement mettre ces sanctions en oeuvre, mais je pense que nous serons en mesure d'y arriver», a-t-il ajouté.

Trump minimise

Depuis le scandale provoqué par la disparition du journaliste le 2 octobre dernier au consulat d'Arabie saoudite à Istanbul, les Etats-Unis ont révoqué les visas d'entrée sur le territoire américain de 21 ressortissants saoudiens.

Le président américain Donald Trump, dont le gendre Jared Kushner est réputé très proche du prince héritier saoudien Mohamed ben Salman, a donné à plusieurs reprises depuis le début de cette affaire le sentiment de minimiser la responsabilité de l'Arabie saoudite. Il a dit ne pas vouloir compromettre les investissements aux Etats-Unis et les achats d'armes américaines.

Tout en soulignant que les Etats-Unis ne toléraient pas l'assassinat de Jamal Khashoggi, Mike Pompeo a rappelé jeudi que Washington et Ryad entretenaient d'importantes relations stratégiques. «Nous voulons nous assurer que ces liens demeurent intacts», a-t-il dit.

Le parquet turc a dévoilé mercredi les circonstances du meurtre de M. Khashoggi, tué par «strangulation» dès son entrée au consulat d'Arabie saoudite à Istanbul, avant que son corps ne soit démembré sur place. (ats/nxp)

Créé: 02.11.2018, 03h23

Articles en relation

Khashoggi a été étranglé, puis «démembré»

Turquie Le journaliste saoudien a été tué par «strangulation» dès son arrivée au consulat saoudien à Istanbul, a déclaré mercredi le procureur turc. Plus...

Erdogan: «L'enquête ne doit épargner personne»

Affaire Khashoggi Le président turc veut faire toute la lumière sur le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi, a-t-il annoncé mardi. Plus...

Ryad a promis une enquête «complète» à Mattis

Affaire Khashoggi Le ministre américain de la Défense, Jim Mattis, a réitéré à Ryad dimanche la nécessité d'une enquête transparente sur la mort du journaliste Jamal Khashoggi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.