Passer au contenu principal

Les USA renforcent leur frontière avec Tijuana

Les autorités américaines redoutent que des migrants tentent de forcer le passage pour entrer en Californie. Des barricades supplémentaires ont été installées.

Environ 6000 migrants originaires d'Amérique centrale sont arrivés récemment à Tijuana et Mexicali.
Environ 6000 migrants originaires d'Amérique centrale sont arrivés récemment à Tijuana et Mexicali.
Keystone

Les autorités américaines ont renforcé lundi les mesures de sécurité à la frontière entre Tijuana au Mexique et San Diego en Californie. Elles craignent un afflux de migrants clandestins.

La police des frontières a installé des barricades en béton et des rouleaux de barbelés supplémentaires au poste-frontière de San Ysidro, brièvement fermé pour l'occasion. Plusieurs dizaines de milliers de Mexicains transitent chaque jour par ce point d'entrée, pour travailler ou étudier aux Etats-Unis.

Environ 6000 migrants originaires d'Amérique centrale sont arrivés récemment à Tijuana et Mexicali, selon les autorités locales, après un périple de plusieurs milliers de kilomètres à travers le Mexique. Selon un responsable du département de la Sécurité intérieure, les autorités redoutaient que des migrants tentent de forcer le passage pour entrer en Californie.

«Invasion»

A l'approche des élections de mi-mandat, le 6 novembre dernier, Donald Trump a sans cesse dénoncé la caravane formée par ces migrants d'Amérique centrale, parlant d'une «invasion» menaçant la sécurité des Etats-Unis.

Il n'a guère évoqué le sujet depuis le scrutin mais posté lundi sur Twitter une photo montrant la clôture frontalière désormais surmontée de fils barbelés qui s'enfonce dans l'océan Pacifique entre Tijuana et San Diego.

Des centaines d'habitants de Tijuana se sont rassemblés dimanche dans un quartier huppé de la ville pour protester contre l'arrivée de ces migrants fuyant la violence et la misère, en brandissant des pancartes «Mexique d'abord». La plupart de ces migrants viennent du Honduras et du Salvador.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.