Passer au contenu principal

«Les étudiants d’Iguala n’ont pas été incinérés»

Des experts internationaux démontent la version officielle sur le sort des 43 jeunes disparus au Mexique il y a un an.

Photo d'illustration.
Photo d'illustration.

«Où sont nos enfants?» continuent de demander les parents des 43 étudiants disparus dans la nuit du 26 au 27 septembre 2014 à Iguala, dans l’Etat mexicain de Guerrero. Dimanche soir, un groupe d’experts internationaux mandatés par la Commission interaméricaine des droits humains (CIDH) a en effet rendu un rapport démontant complètement les conclusions défendues par les autorités.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.