Comment l’Europe a permis à Dacia de renaître en Roumanie

#EU4YOULe futur de la marque reprise par Renault est étroitement lié au respect des engagements européens de Bucarest.

Vidéo: Romain Michaud & Alain Jourdan

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Depuis sa reprise par le groupe Renault en 1999, Dacia s’est imposée sur le marché du véhicule low-cost. Aujourd’hui, elle inonde l’Europe avec sa gamme de SUV Duster. La marque de voitures roumaine, qui fête cette année ses 50 ans, affiche une santé insolente. Ses véhicules sont exportés dans 44 pays et les ventes ne cessent d’augmenter. Plus de 5 millions de véhicules ont été vendus depuis le renouveau de la marque en 2004.

Ce succès industriel a coïncidé avec l’entrée de plain-pied de la Roumanie dans l’Union européenne. L’effet de levier a été considérable, même si la reprise des usines par le groupe Renault s’est traduite dans un premier temps par des licenciements massifs. Aujourd’hui, Dacia contribue à hauteur de 3 à 4% au PIB roumain. Le site historique de Mioveni près de Pitesti a été entièrement modernisé. Les sous-traitants et fournisseurs de Dacia ont également construit de nouvelles usines à proximité. La densité du tissu industriel a tiré les salaires vers le haut. Le niveau de vie y est plus élevé que dans le reste de la Roumanie.

L'usine Dacia a produit plus de 5 millions de véhicules depuis 2004.

À Titu, à mi-chemin entre Mioveni et Bucarest, Renault a construit un gigantesque centre technique consacré à la recherche et au développement. Plus de 600 personnes, pour la plupart des ingénieurs, travaillent à améliorer les véhicules existants et à développer de nouveaux modèles. Cet investissement atteste de la volonté du groupe Renault à poursuivre le développement de la marque.

Manque d'infrastructures

Un développement qui est pourtant mis en péril par le manque d’infrastructures. La Roumanie, qui assure cette année la présidence tournante de l’Union européenne, n’a utilisé que 19% des fonds qui lui ont été alloués depuis son entrée dans l’Europe pour moderniser, entre autres, son réseau routier et autoroutier. Ce manque d’infrastructures pèserait de plus en plus lourd sur les coûts de productions de Dacia. Les dirigeants de Renault s’en sont plaints. Si rien n’est fait, les syndicats redoutent de voir une partie de la production être délocalisée au Maroc où la main-d’œuvre est moins chère.

Si les fonds nécessaires sont là, pourquoi la Roumanie ne les utilise-t-elle donc pas? En réalité le sujet est hautement sensible et très politique. Il est d’ailleurs source de tensions et de désaccords entre Bucarest et ses partenaires. L’utilisation des fonds structurants européens qui s’élèvent à plusieurs milliards d’euros est soumise à un contrôle drastique de Bruxelles qui écorche les susceptibilités et brises de vieilles pratiques en imposant un contrôle strict des appels d’offres pour les marchés de construction. (24 heures)

Créé: 12.04.2019, 10h47

#EU4YOU

Que fait l'Europe pour chacun de nous? En vue des élections européennes, les journalistes de 24heures, la Tribune de Genève et de quatre autres journaux de LENA, l’alliance des journaux européens - Gazeta Wyborcza (Pologne), El Pais (Espagne), La Repubblica (Italie) et Le Soir (Belgique) - vont visiter tous les États membres de l’Union européenne. Un voyage en 27 étapes sur 4 mois pour découvrir comment l’Union affecte la vie quotidienne de ses habitants.

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.