L'Europe sur les dents avant la canicule

Vague de chaleurL'air brûlant du Sahara envahit le Vieux-Continent. De Madrid à Berlin, de Paris à Bucarest, des records de température sont attendus avec inquiétude

Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’Europe tout entière se prépare à subir cette semaine une spectaculaire vague de chaleur, inhabituellement précoce. De Madrid à Berlin, en passant par Paris, Bruxelles ou encore Francfort et Zurich, de nouveaux records seront probablement atteints, dépassant les 35 degrés Celsius et même parfois les 40 degrés. Et les températures devraient aussi être plus élevées que de saison à Vienne, Budapest, Belgrade, Sofia et Bucarest.

C’est bien sûr l’Espagne qui est la première touchée, puisque cet air brûlant nous vient du Sahara, attiré vers le nord par l’action combinée d’une zone orageuse sur l’Atlantique et de hautes pressions sur le centre du Vieux-Continent. L’agence météo espagnole AEMET a déclenché une alerte «vague de chaleur», avec des températures «supérieures à 35 degrés» attendues sur une grande partie du territoire et des pics au-delà des 40 degrés dans le centre du pays, en particulier dans les vallées d’Ebro, Tajo, Guadiana et Guadalquivir. Cette vague devrait durer au moins jusqu’au 30 juin.

La France, elle, craint une répétition de «l’été meurtrier» de 2003, qui avait fait 15000 morts entre le 4 et le 18 août, avec un pic à 44,1 degrés enregistré le 12 août. Cette semaine, le thermomètre pourrait facilement grimper jusqu’à 40 degrés, en particulier dans les grandes villes comme Paris ou Lyon. Le plan canicule de niveau 3 (le maximum est de 4 mais il n’a jamais encore été utilisé) a été mis en place pour accompagner les personnes âgées et malades, les enfants et les sans-abri.

«Salles rafraîchies» dans les équipements publics, fontaines temporaires et brumisateurs, ouverture nocturne de parcs et jardins, distribution de 5.000 gourdes aux sans-abri, installation de ventilateurs dans les crèches et les écoles font partie des mesures prévues à Paris par le plan canicule. Les habitants de la capitale peuvent en outre rechercher les lieux de fraîcheur sur une application dédiée, «Extrema Paris», qui recense les 922 «îlots de fraîcheurs» permanents (jardins, équipements municipaux...) ou temporaires (brumisateurs, ouvertures exceptionnelles de parcs...).

L'Allemagne redoute un nouveau «record de chaleur», non seulement pour juin mais également pour tout l'été, qui pourrait dépasser les 40,3°C jusqu'alors dans les annales (c'était en juillet 2015 en Bavière). Les météorologistes estiment le risque à 50%.

Les agriculteurs de la première économie d'Europe craignent particulièrement des récoltes endommagées. «Nous sommes actuellement en pleine phase de croissance», souligne auprès de l'agence DPA Joachim Rukwied, porte-parole de la Deutscher Bauernverband, principal syndicat agricole allemand. Les pluies de mai n'ont été que tout juste suffisantes pour que la pousse se poursuive, avertit-il.

La Belgique a quant à elle émis un avertissement «forte chaleur», prévoyant «des maxima jusqu'à 34 ou 35 degrés» à partir de mardi, selon l'Institut royal météorologique. Enfin, le Royaume-Uni, de son côté, s'inquiète particulièrement des «orages violents», pour lesquels des avertissements ont été émis pour lundi et mardi. «Un temps chaud, humide et instable» est prévu, selon le site du MetOffice.

Les prévisions à long terme pour juillet et août indiquent des températures plus hautes que la moyenne, rivalisant avec celles de 2018, qui fut l’une des trois années les plus chaudes jamais enregistrées, selon l’Agence européenne pour l’environnement. Elle avait été marquée par des taux de mortalité plus élevés, une baisse spectaculaire des récoltes, la fermeture provisoire de centrales nucléaires et la multiplication des incendies de forêt jusque dans le Cercle arctique.

Créé: 24.06.2019, 13h22

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Articles en relation

Des températures «allant de 35 à 40°» attendues

Météo Dès ce week-end et toute la semaine prochaine, l'Europe va connaître un épisode de canicule particulièrement intense et précoce. Plus...

Y a-t-il un risque de canicule cet été?

Météo MétéoSuisse nous annonce «un été plus chaud que la normale», au-dessus des 30 degrés en juillet et en août. L’anticyclone des Açores refait des siennes. Plus...

Des étés de plus en plus chauds en Suisse

Sciences Depuis 1753, la température moyenne a augmenté de près de 2 degrés en Suisse. Le point en graphiques. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.