L’UE aide l’Ukraine malgré «des déceptions»

Partenariat oriental Un nouveau prêt de l’UE à Kiev sera signé en marge du sommet de Riga. Mais la corruption dans le pays en guerre reste un obstacle.

Des partisans pro-européens dans les rues de Kiev.

Des partisans pro-européens dans les rues de Kiev. Image: Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Il faut aider l’Ukraine, c’est une évidence.» Dans son bureau de la délégation de l’Union européenne (UE) à Kiev, le diplomate se veut confiant. L’UE s’apprête à accorder à l’Ukraine 1,8 milliard de francs de prêts à taux préférentiels. La décision, qui devrait être actée en marge du Sommet du partenariat oriental, à Riga, qui se tient aujourd’hui et demain, viendra en complément de deux autres aides d’un montant total de 1,61 milliard de francs. «Ce sont des sommes importantes, même si les Ukrainiens demandent plus. Mais il nous faut rester vigilants, l’UE a été déçue par le passé», poursuit le diplomate, sous couvert d’anonymat.

Sur les quatre prochaines années, ce sont plus de 35 milliards de francs d’aides, de prêts ou encore d’assistance technique qu’une Ukraine aux abois espère recevoir du Fonds monétaire international, de l’UE, des Etats-Unis et d’autres bailleurs. L’Ukraine est plombée par une guerre hybride contre des forces russes et prorusses, amputée de ses mines de charbon et in dustries lourdes du Donbass, en proie à une récession à deux chiffres depuis le début de 2014.

Pour l’agence de notation Standard & Poor’s, l’incapacité du pays à honorer sa dette extérieure de plus de 64 milliards de francs est une «certitude». Le premier ministre Arseniy Iatseniouk «insiste», lui, sur l’effacement d’au moins 17,5 milliards de francs de dettes. Et d’exiger que «les conditions posées par notre gouvernement pour le remboursement des dettes de l’ex-président Victor Ianoukovitch soient entendues. Il est temps que les créditeurs occidentaux soient justes avec l’Ukraine», conclut-il.

C’est la corruption dans le pays qui peut échauder les Occidentaux. «Il y a une vraie volonté politique au sommet de respecter nos conditions de réformes et de transparence. Certains progrès sont notables. Mais leur application à travers tout le système bureaucratique se heurte à l’inertie légendaire de ce dernier», poursuit le diplomate européen.

«Ce système d’Etat, opaque et corrompu, est friand de fonds internationaux qui se noient dans le budget», explique Oleksandr Borovik, un ancien de Microsoft qui a travaillé comme vice-ministre de l’Economie pendant quelques mois, avant d’être remercié. «Les aides internationales servent à colmater les brèches, sans réformes structurelles. En alimentant le budget, le système des subventions publiques perdure aussi – celles-ci vont à des entreprises archaïques, non rentables, qui ne survivent que pour enrichir certains oligarques.»

«On ne peut pas parler d’un détournement généralisé des fonds publics et internationaux», constate Tetiana Chevtchouk, du Centre d’action contre la corruption. «Mais les scandales n’ont pas disparu après la révolution. Malgré l’urgence militaire, même les généraux détournent les aides allouées à leurs soldats…» En juin 2014, l’ambassadeur de l’UE, Jan Tombinski, s’était publiquement interrogé sur l’abus de fonds communautaires destinés à la sécurisation de la frontière ukraino-russe.

Créé: 20.05.2015, 22h09

Articles en relation

Moscou ne s'oppose plus à l'accord Ukraine-UE

Tournant A l’issue d’une réunion tripartite à Bruxelles, la Russie a finalement accepté l’accord de libre-échange qu’elle refusait. Plus...

A Sotchi, un essai pour renouer sur l’Ukraine

Rencontre Kerry-Poutine Le secrétaire d’Etat américain John Kerry a rencontré mardi Vladimir Poutine. Objectif: sauver le cessez-le-feu en Ukraine. Plus...

Porochenko édicte des lois sur la désoviétisation

Controverse Ces lois visent à rompre définitivement avec le passé soviétique de l'Ukraine. Plus...

La Suisse envoie un convoi humanitaire d'une envergure inédite

Ukraine Quinze camions de matériel de secours affrétés par l'Aide humanitaire de la Confédération sont arrivés à Donetsk dans l'est de l'Ukraine. Le convoi est chargé de 300 tonnes de produits chimiques destinés au traitement de l'eau potable. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 11 décembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...