La saison Nobel 2018 s'ouvre sans la littérature

StockholmSur fond de scandale sexuel, le prix Nobel de littérature ne sera pas décerné en 2018. La médecine sera annoncée ce lundi à 11h30. Le Nobel de la paix vendredi.

L'Académie suédoise qui finançait son club stockholmois aurait fermé les yeux sur les écarts de conduite pourtant notoires de Jean-Claude Arnault. (Photo d'archives)

L'Académie suédoise qui finançait son club stockholmois aurait fermé les yeux sur les écarts de conduite pourtant notoires de Jean-Claude Arnault. (Photo d'archives) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La médecine ouvre lundi une saison Nobel 2018 privée de son prix de littérature après son retentissant report, pour la première fois depuis près de 70 ans, par une Académie suédoise en lambeaux.

Après la médecine annoncée à 11h30 à Stockholm suivront la physique mardi, la chimie mercredi et l'économie lundi 8 octobre. Entre-temps à Oslo, le 5, sera dévoilé le lauréat du Nobel de la paix.

L'annonce du ou des lauréats du prix de «physiologie ou médecine» est attendue quelques minutes après le prononcé du verdict dans le procès de Jean-Claude Arnault, considéré comme le fossoyeur du prix de littérature. Ce Français installé depuis le début des années 1970 à Stockholm encourt plusieurs années de prison pour le viol en 2011 d'une jeune femme, révélé dans la foulée du mouvement #MeToo en novembre 2017.

Le scandale a mis au jour les liens étroits entre Jean-Claude Arnault, marié à une académicienne, et l'Académie suédoise qui finançait son club stockholmois et observait un mutisme complet sur ses écarts de conduite pourtant notoires, selon ses accusatrices.

Les 18 académiciens se déchirent depuis sur la façon de gérer la crise. Plusieurs d'entre eux se sont mis en congé de l'institution, incapable dès lors de fonctionner et en particulier de sélectionner un Nobel.

Pour la première fois depuis 1949, le prix de littérature est donc reporté et sera annoncé l'an prochain en même temps que le prix 2019. Si tout va bien... «Je croise les doigts mais telles que sont les choses à l'heure actuelle, je ne suis pas certain», s'inquiète ainsi Hakan Bravinger, éditeur chez Norstedts, deuxième plus grande maison suédoise.

Un prix de la paix ouvert

Sans la littérature, il n'y aura guère que la paix pour faire pleinement briller l'éclat des Nobel cette année. L'Institut Nobel a reçu cette année 329 candidatures --valides--, y compris celles avancées par les cinq membres du comité attribuant le prix, eux aussi autorisés à proposer des noms.

Celui du président américain Donald Trump a été évoqué pour ses efforts en faveur de la réconciliation sur la péninsule coréenne et sa main tendue au dirigeant nord-coréen Kim Jong Un. Mais de l'avis de Dan Smith, directeur de l'Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Sipri), récompenser le locataire de la Maison Blanche serait «inopportun» après son retrait d'accords multilatéraux sur le climat et l'Iran notamment.

Le président sud-coréen Moon Jae-in a également été cité. «Prématuré», poursuit Dan Smith qui rappelle les désillusions après l'attribution du prix de la paix à son prédécesseur Kim Dae-jung en 2000. Parmi les autres noms avancés figurent le célèbre chirurgien congolais, le Dr Denis Mukwege, et la Yézidie Nadia Murad, qui combattent tous deux les violences sexuelles.

Deux agences des Nations unies, le Programme alimentaire mondial (PAM) et le Haut-commissariat aux réfugiés (HCR), sont également nommés parmi les favoris, de même que le blogueur saoudien Raif Badawi et des associations de défense des médias et des droits de l'Homme en Russie. Comme chaque année depuis 1901, les spéculations font rage pour départager les prix scientifiques dont le palmarès fait la part belle aux savants américains.

Du génome aux batteries

Selon la radio publique suédoise SR, le prix de médecine décerné par l'institut Karolinska pourrait aller à deux femmes, la Française Emmanuelle Charpentier et l'Américaine Jennifer Doudna, ayant mis au point un outil révolutionnaire de modification du génome, au nom barbare de «CRISPR-Cas9».

Elles ont reçu en 2015 pour leurs recherches le prix «Breakthrough in Life Sciences» créé par les fondateurs de Google et Facebook. Un autre chercheur, l'Américain d'origine chinoise Feng Zhang, revendique la paternité de la découverte.

D'autres innovations sont citées pour le prix de médecine, dont l'implant cochléaire qui se substitue à l'oreille interne déficiente, et le séquençage du génome qui ne cesse de se perfectionner. Le quotidien Svenska Dagbladet cite aussi des recherches sur les vertus antidouleur des opiacées, le rôle des vaisseaux sanguins dans la lutte contre les tumeurs, la création d'une base de données génétique géante.

Pour le prix de physique, SR avance que l'Académie royale des sciences pourrait par exemple récompenser des travaux sur les boîtes quantiques, des nanostructures de semiconducteurs utilisés dans l'informatique, la composition de cellules photovoltaïques, l'imagerie médicale...

Pour le prix de chimie, un éternel favori de 96 ans, John Goodenough, pourrait enfin se voir récompensé pour l'invention des batteries lithium-ion présente dans les smartphones, les ordinateurs et les véhicules électriques.

Chaque prix Nobel est doté de 9 millions de couronnes (871.000 euros). (afp/nxp)

Créé: 01.10.2018, 05h15

Articles en relation

Français jugé pour viols sur fond de scandale Nobel

Suède Jean-Claude Arnault, personnalité influente de la scène culturelle suédoise, comparaît pour viol ce mercredi. Plus...

Aung San Suu Kyi ne sera pas privée de son Nobel

Birmanie Des voix s'élèvent pour dénoncer l'attitude de la dirigeante birmane dans la crise des Rohingyas. Mais elle conservera son prix. Plus...

Kofi Annan est décédé

Carnet noir L'ancien secrétaire général des Nations unies et lauréat du Nobel de la paix est mort à 80 ans après une «courte maladie». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.