La tempête Xaver a commencé à frapper l'Europe

AlerteLa tempête Xaver a commencé à balayer le nord-ouest du continent faisant au moins trois morts, causant d'importantes inondations et la pagaille dans les transports, notamment en Ecosse, aux Pays-Bas et en Allemagne.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En Ecosse, le chauffeur d'un poids lourd est mort dans un accident, et dans le centre de l'Angleterre, un homme en chaise roulante motorisée a été tué par la chute d'un arbre.

Dans l'Ouest du Danemark, une femme de 72 ans est décédée lorsque sa camionnette a été renversée par des vents violents.

Au large des côtes suédoises, deux marins étaient portés disparus, sans guère d'espoir de les retrouver vivants, après avoir été happés par une vague qui les a fait passer par-dessus bord.

Au Royaume-Uni, touché dans la nuit de mercredi à jeudi, des pointes de vent ont été enregistrées à 228 km/h dans le nord de l'Ecosse, privant quelque 100'000 foyers d'électricité.

Plus de 15'000 habitants ont été évacués sur la côte Est où on s'attendait à enregistrer dans la nuit de jeudi à vendredi les marées les plus fortes depuis trente ans. Et par conséquent d'importantes inondations.

Dans certaines régions britanniques, la mer pourrait atteindre des niveaux aussi élevés que lors des inondations dévastatrices de 1953, qui avaient fait plus de 2000 victimes en Europe.

La situation est «très dangereuse» sur une partie de la côte Est, a déclaré Philip Rothwell, un responsable de l'agence environnementale. «On pense que ce sera comme en 1953, voire pire», a-t-il déclaré à la BBC.

Tempête la plus forte depuis 1962

L'Allemagne s'attendait, elle, à essuyer sa plus forte tempête depuis 1962, notamment dans le port d'Hambourg (nord) ainsi que dans les régions avoisinantes de Basse-Saxe et du Schleswig-Holstein.

«La situation météorologique ressemble à celle du 17 février 1962» quand les digues avaient rompu et plus de 300 personnes avaient péri dans le nord de l'Allemagne, selon le météorologue Friedemann Schenk interrogé par la Berliner Zeitung.

«Mais le système de protection contre les inondations n'a aujourd'hui plus rien à voir avec celui d'alors. Donc, ça ne se passera pas comme en 1962», a-t-il ajouté.

En soirée des pointes de vent à plus de 130 km ont été mesurées à l'extrême nord-ouest où les communications étaient très perturbées.

Aux Pays-Bas, en Belgique et en Allemagne - où le pic de la tempête était attendu dans la nuit de jeudi à vendredi - les autorités ont pris des mesures de précaution qui devraient permettre de limiter les dégâts.

Plan catastrophe déclenché

Le plan catastrophe a été déclenché dans la province de Flandre occidentale et le maire de la commune belge de Bredene a décidé d'évacuer préventivement plus de 2000 habitants près du canal Gand-Bruges-Ostende.

Les pompiers ont placé des sacs de sable et des barrages mobiles pour limiter les inondations, notamment dans la station balnéaire d'Ostende (ouest), dont le centre s'était retrouvé sous deux mètres d'eaux en 1953.

«Des simulations ont calculé que le niveau de l'eau pourrait atteindre 6,1 mètres. C'est la plus haute mesure depuis trente ans», a prévenu le gouverneur de la province de Flandre occidentale, Carl Decaluwé.

Mais il n'y a «aucune raison de paniquer», a-t-il assuré, estimant que la Belgique était mieux préparée à ce type de phénomène que lors de la «méga-tempête» de 1953, qui avait fait 22 morts.

Aux Pays-Bas, où 27% des terres sont situées en-dessous du niveau de la mer, l'Institut météorologique néerlandais (KNMI) a retiré en début de soirée, le code d'avertissement rouge, le plus haut possible, pour le nord et nord-ouest des Pays-Bas, et l'a transformé en code jaune, ce qui signifie «météo dangereuse» pour l'ensemble du pays.

Transports perturbés

Le jaune est le premier niveau d'avertissement. A Berlin, pour vendredi, l'école n'est pas obligatoire, à la charge des parents de décider s'ils envoient leurs enfants à l'école ou non.

Certains marchés de Noël ont en outre été fermés. Les transports étaient touchés dans tous les pays sur le trajet de la tempête.

La circulation des trains et ferries a été interrompue en Ecosse, aux Pays-Bas, en Belgique et en Allemagne, et de nombreux ponts ont été fermés, comme celui reliant la Suède au Danemark.

Des centaines de vols ont été annulés, notamment dans les aéroports d'Amsterdam, de Hambourg et de Copenhague, alors que des vidéos montraient des avions en grande difficulté au moment d'atterrir.

«Je me sens vraiment chanceux d'être encore en vie», a soufflé Hazel Bedford, passager d'un vol Easyjet qui a échoué à se poser à Glasgow puis à Édimbourg avant d'atterrir finalement à Manchester. (ats/nxp)

Créé: 05.12.2013, 19h26

Articles en relation

Une violente tempête balaie le nord de l'Europe

Alerte L'ouragan hivernal Xaver a frappé de plein fouet l'Ecosse et l'Angleterre et a déjà fait un mort. Le nord de l'Allemagne, les Pays-Bas et la Belgique sont en état d'alerte maximum. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.