Paris découvre Notre-Dame blessée mais vivante

FranceChez les habitants comme chez les touristes, le soulagement a succédé mardi à la sidération.

Touristes et Parisiens se massent au chevet de la cathédrale meurtrie, soulagés que l’essentiel ait été préservé.

Touristes et Parisiens se massent au chevet de la cathédrale meurtrie, soulagés que l’essentiel ait été préservé. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

À la sortie du métro Pont Marie, une odeur de cendre froide signale encore l’incendie de Notre-Dame. Puis, par réflexe, les yeux fouillent le ciel gris pour y chercher la grande flèche de la cathédrale. On a beau savoir qu’elle s’est effondrée la veille dans le brasier, le regard est déstabilisé par ce vide béant. Paris se voit ainsi privé de l’un de ses principaux repères. Un de ces monuments que l’on côtoie chaque jour sans y faire attention, contrairement aux touristes, et dont l’absence révèle à quel point chacun y était attaché.

À ce sentiment douloureux succède un certain soulagement. Les deux grandes tours se dressent toujours comme les Tables de la Loi devant la face des fidèles. Les façades et les structures semblent intactes, même si la prudence reste de mise. Selon le secrétaire d’État à l’Intérieur Laurent Nunez, l’effondrement de l’édifice n’a été évité qu’à un quart d’heure près. Mardi matin, il a convoqué des architectes des Bâtiments de France afin qu’ils déterminent l’état, stable ou non, de la structure. De plus, la croisée du transept, c’est-à-dire la nef transversale qui coupe la nef principale, et une grande partie du transept nord se sont effondrés, ce qui fragilise l’ensemble, mis aussi en péril par le poids du bois carbonisé gorgé d’eau qui s’est accumulé au-dessus de la voûte.

Forêt de smartphones

Mardi, les Parisiens et les touristes continuent à se masser au chevet de la cathédrale blessée, surtout à la fin du quai de Montebello et au début du quai Saint-Michel, où la vue sur Notre-Dame est la meilleure. Et c’est dans une épaisse forêt de smartphones, de perches à selfies, d’appareils photo que le passant doit se frayer un passage. De jeunes touristes font des selfies en gloussant mais reprennent bien vite une mine plus adaptée aux circonstances pour tenter de calmer les regards furieux.

Les sapeurs-pompiers sont toujours à l’œuvre. Des tuyaux de lances d’incendie serpentent encore dans la rue Saint-Louis-en-l’Île car tous les brasiers ne sont pas complètement éteints. Les policiers ont interdit tout accès à la cathédrale sur l’île de la Cité, à partir du Pont-au-Change et du pont Saint-Michel jusqu’aux ponts de la Tournelle et Marie.

Un Parisien à la chevelure immaculée résume bien le sentiment qui se dégage de la foule: «Je n’arrive pas à y croire, c’est effrayant. Mais en voyant les images à la télévision, je m’attendais à bien pire. J’étais persuadé que j’allais ne trouver que des cendres et des morceaux de murs enfumés. Or, vous voyez, les tours et les façades ne sont même pas noircies. Chapeau les pompiers! C’est grâce à leurs exploits que l’essentiel a été préservé.»

Rien, en l’état, ne va dans le sens d’un acte volontaire.

Rémy Heitz, Procureur de la République de Paris

Les sapeurs-pompiers – qui, à Paris et à Marseille, appartiennent aux forces militaires – sont à l’honneur; toutes les autorités louent leur courage et leur efficacité. Mais ils ont été à la peine pendant les quatorze heures à tenter d’éteindre l’incendie. L’un d’entre eux a été légèrement blessé, ainsi que deux policiers. En tout, 400 sapeurs-pompiers ont été mobilisés, mettant en batterie dix-huit lances. Certains étaient juchés sur des nacelles portées par des bras mécaniques à plusieurs dizaines de mètres de hauteur, d’autres installaient des pompes pour capter directement l’eau de la Seine, sans passer par le réseau.

L’éventualité de larguer de l’eau depuis les airs a été rapidement écartée: ce poids aurait détruit la structure de la cathédrale et mis en péril les habitations voisines. En revanche, les sapeurs-pompiers ont utilisé des drones pour survoler le brasier, ce qui a permis à leur état-major de bien renseigner les sauveteurs afin qu’ils guident les lances sous les meilleurs angles. Le robot extincteur Colossus a également été mis à contribution. Piloté à distance, il a permis d’atteindre des zones trop dangereuses pour les sauveteurs, notamment à l’intérieur de la nef.

Enquête délicate

La justice est désormais saisie. Le procureur de la République de Paris, Rémi Heitz, a ouvert une enquête pour «destruction involontaire par incendie» puisque, selon le chef du Parquet, «rien, en l’état, ne va dans le sens d’un acte volontaire». Cinq entreprises du bâtiment participaient à la réfection de la cathédrale. Qui porte la responsabilité de ce désastre? Une seule certitude, compte tenu de l’intensité du sinistre, l’enquête sera aussi longue que délicate à mener.

Créé: 16.04.2019, 22h38

L’essentiel

Émotion: Au lendemain du sinistre, Parisiens et touristes ont constaté l’étendue des dégâts.

Symbole: Un politologue explique pourquoi Notre-Dame de Paris est si chère aux Français.

Reconstruction: Le président Macron se donne cinq ans pour rendre la cathédrale «plus belle qu’avant».

Ce qui est perdu


La flèche de Viollet-le-Duc, 500 tonnes de bois, 93 m de haut, s’est effondrée.


Vieilles de 8 siècles, les poutres de «la forêt» sont parties en fumée.

Ce qui est sauvé


Les 16 statues ornant la flèche venaient d’être enlevées pour être restaurées.


Fondu il y a plus de 300 ans, le bourdon de la tour sud n’a pas été endommagé.

La cathédrale de Lausanne peut-elle brûler?

Articles en relation

Notre-Dame de Paris: le jour d'après

Drame Retour sur les principaux moments du gigantesque incendie qui a embrasé la cathédrale parisienne lundi 15 avril. Plus...

«Notre-Dame ancre les Français dans le temps et dans l'espace»

France Le politologue Gil Delannoi explique en quoi cette cathédrale est capitale dans la formation de la France en tant que nation. Plus...

La Suisse a aussi eu son incendie historique à Lucerne

Notre-Dame en flammes Le plus ancien pont d’Europe sur pilotis était parti en flammes. Il était connu de millions de touristes et a été pleuré jusqu’au Japon. Plus...

Notre-Dame de Paris, inspiratrice des arts

Culture Le roman de Victor Hugo, une toile de Picasso, une chanson de Piaf: tous les arts ont célébré la cathédrale. Plus...

Reconstruire Notre-Dame à l'identique est impossible

Incendie historique Le bois de chêne de la charpente a été préparé pendant cinquante ans selon des procédés qui n'ont plus cours aujourd'hui. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.