Un rideau de flammes sépare manifestants et policiers à Kiev

UkraineManifestants et policiers étaient engagés dans un face à face tendu jeudi matin à Kiev.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une barricade de pneus enflammés séparait jeudi manifestants et policiers sur les lieux des affrontements violents qui ont fait cinq morts ces derniers jours.

Plusieurs dizaines de manifestants, portant souvent des casques de chantier ou de moto, étaient rassemblés jeudi matin rue Grouchevski, derrière ce mur de flammes et de fumée, lançant épisodiquement des pierres ou des cocktails Molotov. Des déflagrations se faisaient parfois entendre, apparemment dues à des tirs par les forces de l'ordre de grenades assourdissantes ou lacrymogènes.

De violents affrontements ont opposé manifestants et police anti-émeutes dans cet endroit depuis dimanche, faisant cinq morts et transformant la contestation engagée il y a maintenant deux mois en une guérilla urbaine en plein centre de Kiev.

Place de l'Indépendance, à quelques centaines de mètres de la rue Grouchevski, des dizaines de personnes se sont rassemblées jeudi dès l'aube par -10°C.

Devant des dizaines de personnes réunies mercredi soir sur cette place symbolique de la contestation, l'opposition a menacé le président Viktor Ianoukovitch d'une offensive jeudi s'il ne faisait pas de concessions. (ats/nxp)

Créé: 23.01.2014, 09h56

Articles en relation

A Kiev, la confrontation tourne à la guérilla urbaine

Ukraine Les forces anti-émeutes ont repris une partie du centre de Kiev, les heurts faisant au moins 5 morts. La communauté internationale étudie ses options. Plus...

Violents affrontements à Kiev, Washington menace

Ukraine Environ 200'000 opposants ont envahi les rues de la capitale ukrainienne Kiev dimanche. Le président Viktor Ianoukovitch tente de mettre fin à la crise politique. Washington brandit la menace de sanctions. Plus...

Timochenko et des ONG dénoncent une «dictature»

Ukraine L'opposante ukrainienne emprisonnée et des ONG occidentales ont dénoncé l'instauration d'une «dictature en Ukraine» au lendemain de l'adoption de lois renforçant les sanctions contre les manifestants. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.