Washington craint que la Russie ne relance le conflit en Ukraine

GuerreSelon un diplomate américain, la Russie continuerait d'envoyer des armes aux séparatistes pro-russes malgré les accords de Minsk.

Les Etats-Unis accusent depuis des mois la Russie de dépêcher dans l'est de l'Ukraine des troupes et des armes lourdes, comme des chars, des batteries lance-roquettes ou des systèmes antimissiles.

Les Etats-Unis accusent depuis des mois la Russie de dépêcher dans l'est de l'Ukraine des troupes et des armes lourdes, comme des chars, des batteries lance-roquettes ou des systèmes antimissiles. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les Etats-Unis redoutent que Moscou et les séparatistes prorusses ne relancent le conflit armé dans l'est de l'Ukraine après l'accalmie observée depuis février, a mis en garde ce mercredi 25 mars un diplomate américain.

La Russie continue à y envoyer des équipements militaires, affirme-t-il.

«Le risque est que (...) la Russie peut redéclencher le conflit au moment de son choix» et «tout ce que la Russie a fait depuis le second accord de Minsk laisse penser qu'ils garderont cette option ouverte», a accusé le haut responsable du département d'Etat.

Le diplomate a reconnu que «le niveau de violence avait baissé de manière spectaculaire» dans l'est de l'Ukraine depuis l'application le 15 février de l'accord de cessez-le-feu de Minsk entre l'armée ukrainienne et les rebelles prorusses.

Mais «il n'y a pas eu de changement de direction stratégique de la Russie (qui) continue d'envoyer des équipements (militaires) de l'autre côté de la frontière», a poursuivi le responsable américain.

Prorusses entraînés pendant la trêve

Les Etats-Unis accusent depuis des mois la Russie de dépêcher dans l'est de l'Ukraine des troupes et des armes lourdes, comme des chars, des batteries lance-roquettes ou des systèmes antimissiles. Moscou dément être impliqué militairement chez son voisin ukrainien.

«Nous savons maintenant que le premier accord de Minsk (en septembre 2014, Ndlr) a été utilisé par les Russes pour conduire un très vaste programme d'entraînement et d'équipement» des séparatistes, ce qui a conduit à une «offensive lors de l'hiver» dernier, a-t-il ajouté.

«Tout le monde s'attend à ce que le conflit redémarre et les déclarations publiques d'intention des séparatistes ont été très claires. La seule inconnue, ce sont les intentions (du président russe) Vladimir Poutine», selon le diplomate américain.

La Chambre des représentants du Congrès américain a massivement voté lundi en faveur d'une résolution exhortant le président Barack Obama à fournir à l'Ukraine des armes létales pour se défendre contre l'«agression» russe. Mais Washington n'a toujours pas pris de décision en la matière. (ats/nxp)

Créé: 26.03.2015, 07h15

Galerie photo

L'Ukraine entre guerre civile et diplomatie

L'Ukraine entre guerre civile et diplomatie Un nouvel accord a été signé sur l'Ukraine le 12 février 2015. Le cessez-le-feu conclu va-t-il tenir?

Articles en relation

Porochenko limoge le gouverneur d'une région clé

Ukraine Un oligarque à la tête de la région frontalière de Dnipropetrovsk, territoire sous tensions situé dans l'est du pays, a dû présenter sa démission au président ukrainien. Plus...

L'agence Moody's abaisse la note de l'Ukraine

Crise L'agence financière a abaissé la note de l'Ukraine, qui se retrouve à un cran du défaut de paiement. Plus...

Des tirs d'artillerie lourde audibles dans l'est du pays

Ukraine Des combats sporadiques se poursuivent dans le village de Chirokiné, près du port stratégique de Marioupol, dernière grande ville de l'Est rebelle sous contrôle du gouvernement de Kiev. Plus...

Kiev approuve une autonomie limitée pour l'est du pays

Ukraine Les députés ukrainien ont donné leur feu vert à un statut spécial pour les zones contrôlées par les séparatistes. Plus...

Le HCR dénonce la situation humanitaire en Ukraine

Guerre Des coupures d'eau et d'électricité rendent les conditions de vie des habitants de Donetsk et Lougansk très difficiles, selon le Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Dès la mi-septembre, le parking «longue durée» de la place Bellerive, à Lausanne, prisé des familles, ainsi que le P+R d'Ouchy seront payants les dimanches. Plus de mille places sont concernées. Paru le 22 août.
(Image: Bénédicte) Plus...