À 40 jours des élections, Beppe Grillo lâche les rênes de son M5S

Italie Figure atypique mais incontournable de la scène politique de ces dernières années, le comique génois se retire. Pour mieux revenir?

Très critique voire insultant à l’égard de la presse, Beppe Grillo n’en a pas moins toujours su l’utiliser pour faire parler de lui. Image: REUTERS

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les chemins de Beppe Grillo et du Mouvement 5 étoiles (M5S) se séparent. En donnant naissance, mardi, à un nouveau blog, sans aucune référence au mouvement qu’il avait créé, le comique génois abandonne à son propre sort sa créature devenue adulte. À quarante jours des élections du 4 mars prochain. Il ne s’agit pas d’un divorce plein de rancœur – Grillo pourrait réapparaître sporadiquement aux côtés du mouvement – mais d’un éloignement consensuel. «Je ne peux plus être votre guide pour l’avenir, a déclaré Beppe Grillo aux militants du M5S. Vous devez inventer votre futur.» Classé parmi les 10 blogs les plus influents au monde, le blog de Beppe Grillo n’était pas un instrument de communication politique comme les autres. Le comique l’avait fondé en 2004 avec Gianroberto Casaleggio, conseiller en marketing digital décédé en 2016, véritable gourou du M5S qui prédisait le déclenchement en 2018 d’une troisième guerre mondiale qui aurait fait 5 milliards de morts. Espace mythique de la démocratie digitale, directe et égalitaire, dont rêvaient ses deux fondateurs, le blog était le cœur du mouvement.


A lire l'édito: L’Italie à l’heure des promesses électorales


Le Verbe et les fake news

C’est à travers lui que sont nées toutes les grandes initiatives: les premiers meet-up, ces rassemblements ancêtres du M5S, le Vaffa day (jour du «va te faire f…»), le choix des candidats. Il était le Verbe du Mouvement, semblable, selon Casaleggio, «à celui du Christ et des apôtres», mais aussi le moyen de diffuser de nombreuses fake news destinées à alimenter la thèse du grand complot et à décrédibiliser les institutions politiques et scientifiques: les Américains ne sont jamais allés sur la Lune, le 11 septembre n’a pas été fomenté par Al-Qaida, le sida n’est pas sexuellement transmissible…

Il était géré par la Casaleggio Associés, la société du cofondateur du M5S, dans une totale absence de transparence. Le blog pouvait exclure un élu du mouvement sans explication sur une simple communication signée «le staff». Pour ses opposants, le blog était l’outil d’un parti qui se comportait comme une secte.

Nouvelle aventure

«Commence pour moi une nouvelle aventure de libération, de fantaisie, d’utopies, de visions et de rêves.» Dans ses adieux, Beppe Grillo a indiqué vouloir revenir aux valeurs des premiers jours, lorsque M5S était un mouvement alternatif qui proposait, loin du clivage gauche-droite, une vision du monde conjuguant utopie et pragmatisme. Désormais un lointain souvenir. Car après l’exploit de 2013, ou 163 néophytes du mouvement ont été élus à la surprise générale, tout a changé. La vie parlementaire a fait naître des courants et des leaders. À Rome et à Turin, les maires du M5S ont fait la dure expérience de l’exercice réel du pouvoir. Ils ont dû apprendre à composer avec la réalité et négocier avec leurs adversaires. Contredisant la règle selon laquelle les membres du M5S sont «tous égaux», des comités de direction et des hiérarchies se sont établis. La mort, en 2016, de Gianroberto Casaleggio a accéléré la mutation du M5S vers un parti plus traditionnel.

À la place du tandem Beppe Grillo et Gianroberto Casaleggio, ce sont désormais Luigi Di Maio et Davide Casaleggio, le fils de Gianroberto, qui dirigent le M5S. Dénué du charisme de son père, Davide a préféré l’ombre à la lumière. Il tire les fils du mouvement dans les salles obscures de sa société de communication. Tout le poids politique repose sur les épaules de Luigi Di Maio, un Napolitain de 31 ans qui, avant d’être propulsé sur le devant de la scène, n’avait eu qu’une seule profession: placeur dans le stade de foot de Naples. Le contraste physique avec Beppe Grillo est frappant. Grillo est un volcan vociférant, hirsute et barbu, vêtu comme l’as de pique, maniant l’insulte, le paradoxe et la poésie. Vêtu comme un gendre idéal, les cheveux courts, Luigi Di Maio ne domine pas les subjonctifs et ses discours sont d’une banalité déconcertante.

Renonce

Le même contraste qui sépare désormais le M5S d’autrefois de celui d’aujourd’hui. Le mouvement a renoncé à sortir de l’euro. Il refuse encore officiellement le principe des alliances, mais appellera les élus des autres partis à converger vers lui. Di Maio a été nommé chef politique avec tous les pouvoirs pour cinq ans et pourra briguer un autre mandat de cinq ans. Autant d’entorses aux principes fondateurs sur lesquels le mouvement s’est formé.

Renoncement aux valeurs ou sain réalisme politique? Les avis divergent. Les sondages prêtent 28% d’intention de vote au M5S, le situant au premier rang des partis de la Péninsule. Du prix payé à l’éloignement du père fondateur dépendra le résultat des élections du 4 mars. (24 heures)

Créé: 24.01.2018, 22h05

Articles en relation

Silvio Berlusconi espère un retour à la vie politique

Italie La Cour de Strasbourg doit statuer sur l’éligibilité du vieux leader italien. Lui se dit déterminé à revenir. Plus...

En Italie du Nord, comme un faux air de Catalogne

Référendums autonomistes Vénétiens et Lombards votent dimanche sur l’autonomie des régions. Mais rien à voir avec la Catalogne, jure la Lega. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.