Pas d'accord à Bruxelles sur le glyphosate

HerbicideLes pays membres de l'UE n'ont pas trouvé de majorité pour prolonger l'homologation du glyphosate, herbicide aux effets sur la santé controversés.

L'immeuble de la Commission européenne à Bruxelles.

L'immeuble de la Commission européenne à Bruxelles. Image: /AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les pays membres de l'Union européenne (UE), réunis en comité d'experts, n'ont pas trouvé lundi de majorité pour prolonger l'homologation du glyphosate, herbicide aux effets sur la santé controversés, qui avait été demandée temporairement par la Commission, selon des sources concordantes.

L'échec de ce vote intervient après deux précédentes réunions sans scrutin ni décision en mars et en mai, et scelle la tension grandissante entre la Commission et les 28 Etats membres sur le sujet.

Prolonger sous conditions

La Commission européenne proposait de prolonger de 12 à 18 mois, sous conditions, l'autorisation du glyphosate sur le territoire de l'UE, qui expire à la fin du mois, jusqu'à la publication d'une étude de l'Agence européenne des produits chimiques (Echa).

«Il n'y a pas eu de majorité qualifiée», a simplement affirmé un porte-parole de l'exécutif européen, Alexander Winterstein, lors d'un point presse quotidien de l'institution.

Selon une source européenne, 20 Etats membres ont donné leur accord, un a voté contre, les autres se sont abstenus. Des sources européennes ont indiqué que l'Allemagne et la France notamment se sont abstenues.

Prendre ses responsabilités

La ministre française de l'Environnement Ségolène Royal avait prévenu le 1er juin que Paris «ne votera(it) pas la proposition de Bruxelles».

«Chacun doit prendre ses responsabilités», a lancé lundi M. Winterstein. «Il n'est pas possible de se cacher derrière la Commission», a-t-il ajouté, visant les Etats membres.

La Commission regrette que ceux-ci refusent de prendre une décision sur un débat devenu politique au cours des derniers mois, emmené par une vive campagne des défenseurs de l'environnement au nom du principe de précaution. Elle avait préalablement indiqué qu'en cas d'absence de décision, le glyphosate pourrait se retrouver interdit sur le marché intérieur.

Risque cancérigène

C'est pourtant la substance active la plus utilisée par les agriculteurs européens, qui ont à plusieurs reprises fait part de leurs inquiétudes devant les atermoiements de l'UE.

La réglementation européenne prévoit qu'en cas d'absence de majorité qualifiée, le sujet puisse passer en comité d'appel, saisi par la Commission, qui permet une discussion «à un niveau de représentation plus élevé» selon les règles communautaires.

Si aucune majorité qualifiée ne se dégageait une nouvelle fois en comité d'appel, la décision reviendrait à la Commission.

Défenseurs et opposants du glyphosate, qui se retrouve dans les pesticides les plus courants, se déchirent sur son risque cancérigène, études scientifiques en main.

(afp/nxp)

Créé: 06.06.2016, 15h52

Articles en relation

Le glyphosate n'est pas encore enterré

Union européenne L'homologation du célèbre herbicide, considéré comme cancérogène probable, pourrait être prolongée. Plus...

L'UE ajourne un vote sur le glyphosate

Pesticide Le vote sur le renouvellement de l'autorisation de ce pesticide controversé était très attendu à Bruxelles, mais il a été reporté faute de majorité claire. Plus...

L’étau se resserre autourde l’inquiétant glyphosate

Environnement Le Parlement européen veut limiter l’utilisation de l’herbicide le plus répandu au monde. La Suisse, à son habitude, temporise Plus...

40% des bières suisses contiennent du glyphosate

Analyse Selon une étude des mousses allemandes contiennent cette substance présente dans les pesticides. Un magazine a procédé à une analyse en Suisse. Les résultats sont inquiétants. Plus...

Le glyphosate ne serait pas cancérigène

Santé L'autorité européenne de sécurité des aliments estime que le Roundup, un désherbant, ne provoque pas de cancer. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.