Passer au contenu principal

Sommet diplomatiqueUn accord trouvé sur le retrait des armes dans l'est ukrainien

A Berlin, les ministres des affaires étrangères allemands, français, russe et ukrainien se sont entendus sur la poursuite du retrait des armes, particulièrement celles dites lourdes.

Le sommet diplomatique concernait les accords de paix de Minsk.
Le sommet diplomatique concernait les accords de paix de Minsk.
Archives, Keystone

Les ministres allemand, français, ukrainien et russe des Affaires étrangères se sont entendus le lundi 13 avril à Berlin pour amplifier le retrait des armes déployées dans l'est de l'Ukraine. Ils se sont aussi inquiétés des combats qui continuent malgré les accords de Minsk II.

«Nous sommes convenus aujourd'hui, non seulement de poursuivre le retrait des armes lourdes, mais aussi d'inclure d'autres catégories d'armes dans ce retrait», a déclaré l'Allemand Frank-Walter Steinmeier. Il s'adressait à la presse à l'issue de difficiles discussions avec ses homologues du format dit «Normandie».

«Rien n'est facile dans la crise ukrainienne. Ce n'est pas neuf. Au cours des négociations d'aujourd'hui, les divergences d'opinions entre Kiev et Moscou sont à nouveau devenues claires», a ajouté Frank-Walter Steinmeier.

Les ministres ont exprimé leur «vive inquiétude» sur les violations du cessez-le-feu, appelant notamment dans un communiqué commun au «retrait des armes lourdes», mais aussi des «mortiers, armes lourdes d'un calibre inférieur à 100 mm ainsi que de tous les types de chars». Un appel qui va «au-delà» de l'accord de Minsk II signé en février, souligne Frank-Walter Steinmeier.

Regain des tensions

Le chef de la diplomatie allemande a également insisté sur l'importance de travailler à l'organisation d'élections locales dans l'est de l'Ukraine.

Les résultats de la rencontre de Berlin seront largement discutés lors d'une réunion des ministres des Affaires étrangères du G7 mardi soir et mercredi à Lübeck (nord de l'Allemagne), alors que les tensions sur le terrain ont gagné en intensité ces derniers jours.

Depuis dimanche, un militaire ukrainien a été tué et six autres ont été blessés dans l'est de l'Ukraine.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.