Affaibli sur le front, Daech riposte à l’étranger

TerrorismeLe groupe «État islamique» frappe la France, le Hezbollah libanais, la Russie, les Kurdes... Tous ceux qui le font reculer.

Le Liban a été endeuillé par un double attentat, jeudi, revendiqué par «l’État islamique».

Le Liban a été endeuillé par un double attentat, jeudi, revendiqué par «l’État islamique». Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Attentats suicides à Paris, Beyrouth et Ankara. Crash d’un avion russe en vol pour Charm el-Cheikh. Il paraît clair que Daech (surnom arabe du groupe Etat islamique) a déclenché cet automne une vaste campagne punitive contre les forces internationales qui les combattent en Syrie et en Irak. Cela, alors que l’organisation djihadiste vient justement d’essuyer une série de revers sur le terrain.

«C’est la faute de Hollande, c’est la faute de votre président, il n’a pas à intervenir en Syrie!» Les assaillants du Bataclan l’ont dit clairement vendredi soir à Paris. Tout comme la veille, dans le sud de Beyrouth, il n’y avait guère de doutes sur la signification du double attentat suicide qui a fait 44 morts et 239 blessés dans un fief du Hezbollah libanais, dont 4000 à 5000 hommes combattent au côté du régime syrien.

Samedi 31 octobre, le crash d’un avion russe qui survolait le Sinaï, en Egypte, a fait 224 morts. Daech l’a revendiqué, fustigeant Moscou pour la campagne aérienne menée en Syrie depuis le 30 septembre. Par ailleurs, l’attentat le 10 octobre à Ankara, qui a fait 97 morts lors d’une manifestation de la gauche turque et des nationalistes kurdes, aurait été perpétré par deux kamikazes formés dans les rangs de Daech.

Des victoires clés contre Daech

Paradoxalement, toutes ces démonstrations de force de l’organisation djihadiste traduisent surtout son affaiblissement sur le terrain. Ainsi en Syrie, une coalition arabo-kurde syrienne appuyée par les Etats-Unis a chassé jeudi les hommes du groupe Etat islamique d’une position clé qu’ils contrôlaient au nord-est, à la frontière avec l’Irak: le village d’al-Hol, sur la route d’approvisionnement en armes et en matériel entre les grandes villes de Mossoul en Irak et Raqqa en Syrie.

Parallèlement, mardi dans la province d’Alep, la grande ville du nord de la Syrie, l’armée loyaliste appuyée par les combattants chiites du Hezbollah libanais et les bombardements de l’aviation russe a brisé le siège de l’aéroport militaire de Kweires, imposé depuis deux ans par Daech. C’est la première victoire significative face à cette organisation depuis le début de la campagne aérienne russe. L’armée syrienne se trouve désormais à quelques km de Deir Hafer (bastion de Daech plus à l’est) et d’Al-Bab (autre fief au nord de l’aéroport).

C’est aussi en Syrie que les Etats-Unis ont probablement tué jeudi, dans un bombardement, le bourreau britannique de Daech, «Jihadi John», acteur clé de la terrifiante propagande de l’organisation djihadiste.

Enfin, côté irakien, les forces kurdes ont annoncé vendredi avoir repris, à la faveur d’une offensive éclair, la ville de Sinjar, sur le principal axe d’approvisionnement Daech. Cette victoire est aussi très importante symboliquement, car la reconquête de la ville des Yézidis, atrocement persécutés par les djihadistes depuis août 2014, fait espérer une libération prochaine de Mossoul, deuxième ville d’Irak.

Créé: 15.11.2015, 17h57

Articles en relation

«La mort de Jihadi John envoie un message fort à Daech»

Syrie Editorial Les Américains auraient tué le bourreau du groupe Etat islamique. Des vidéos le montraient décapitant des otages Plus...

Notre couverture des attaques de vendredi à dimanche

Attentats de Paris La capitale française a été la cible de six attaques simultanées le vendredi 13 novembre. Retrouvez le déroulé de ces événements et du week-end qui ont suivi. Plus...

Paris déploie le Charles de Gaulle contre Daech

Syrie et Irak L'Elysée a annoncé jeudi le déploiement du porte-avions pour participer aux opérations contre les djihadistes en Syrie et en Irak. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.