«L'attitude de la Suisse est inacceptable!»

Affaire CahuzacLe président de la commission d'enquête parlementaire sur l'action du gouvernement français pendant l'affaire Cahuzac Charles de Courson fustige l'attitude de la Suisse dans une interview publiée mardi par Le Temps.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Ses propos font suite à la mise en détention préventive de l'ex-cadre de l'établissement financier suisse Reyl Pierre Condamin-Gerbier, témoin dans l'affaire Cahuzac, arrêté en Suisse le 5 juillet, peu après avoir affirmé avoir remis à la justice française des informations sur des personnalités ayant détenu un compte en Suisse.

«Le juste est emprisonné, c'est incroyable» déplore Charles de Courson, le président de la commission d'enquête et député de centre droit.

«L'attitude de la Suisse est inacceptable pour une démocratie digne de ce nom», poursuit le centriste, qui fustige la pratique cantonale des forfaits fiscaux et l'interprétation «restrictive» des règles en matière d'échange d'informations. «Il faut arrêter l'hypocrisie généralisée», ajoute-t-il.

«Que ceux qui ont commis des crimes accusent ceux qui les dénoncent: il faut être en Suisse pour voir cela», critique-t-il. La commission d'enquête se réunissant mardi, «nous allons parler de Pierre Condamin-Gerbier et voir ce que nous pouvons faire», souligne-t-il.

De son côté, Yann Galut, député PS et rapporteur du projet de loi contre la fraude fiscale qui a auditionné Pierre Condamin-Gerbier à huis clos, qualifie cette interpellation de «message menaçant envoyé par la Suisse à l'intention des lanceurs d'alerte», dans une déclaration au journal Le Temps.

Quid de la protection consulaire?

Le député indique avoir demandé au gouvernement français «d'examiner la situation de Pierre Condamin-Gerbier». «J'ai sollicité le gouvernement et l'ambassade de France à Berne pour vérifier si la protection consulaire lui a été apportée», précise-t-il.

Le 3 juillet, Pierre Condamin-Gerbier avait été entendu par la commission d'enquête chargée de se prononcer sur l'existence de dysfonctionnements dans l'action de l'Etat après les révélations de Mediapart sur le compte genevois de Jérôme Cahuzac.

Jérôme Cahuzac, ex-ministre français du Budget et chargé à ce titre de la lutte contre la fraude fiscale, a démissionné en mars après avoir reconnu avoir menti sur l'existence d'un compte bancaire secret à l'étranger.

Au regard des risques encourus en Suisse, Charles de Courson ne comprend pas pourquoi Pierre Condamin-Gerbier est rentré dans son pays, explique Le Temps, qui cite également le sénateur communiste Eric Bocquet, rapporteur d'une autre commission d'enquête sur le rôle des banques et des acteurs financiers dans l'évasion fiscale et qui a aussi auditionné l'ex-cadre de Reyl: «Pourquoi est-ce qu'il n'est pas resté en France? C'est la question que tout le monde se pose», s'interroge-t-il dans les pages du quotidien helvétique. (afp/nxp)

Créé: 16.07.2013, 11h11

Galerie photo

Les étapes clé de l'affaire Cahuzac

Les étapes clé de l'affaire Cahuzac A l'issue de deux semaines de procès, trois ans de prison ferme et cinq ans d'inéligibilité ont été requis en septembre 2016 contre l'ancien ministre du Budget Jérôme Cahuzac

Articles en relation

L'arrestation de Pierre Condamin-Gerbier, une menace suisse?

Affaire Cahuzac Un député socialiste français, Yann Galut, rapporteur du projet de loi contre la fraude fiscale, voit dans l'arrestation de Pierre Condamin-Gerbier un message menaçant de la Suisse contre les lanceurs d'alerte. Plus...

Condamin-Gerbier, Messie en France, imposteur en Suisse

Evasion fiscale L'ex-cadre de la banque genevoise Reyl, témoin-clé de l'affaire Cahuzac, est détenu par les autorités suisses pour «espionnage économique». Paris crie à l'omerta. Pourtant, sa crédibilité est questionnable. Plus...

Condamin-Gerbier risque jusqu'à trois ans de prison

Evasion fiscale Témoin-clé dans l'affaire Cahuzac, Pierre Condamin-Gerbier a été arrêté le 5 juillet à son retour en Suisse. Le Ministère public de la Confédération confirme l'ouverture d'une instruction pénale contre le Français. Plus...

La banque Reyl estime que personne ne veut l’entendre

Affaire Cahuzac La banque genevoise Reyl & Cie, citée dans l’affaire Cahuzac, a répété une nouvelle fois n’avoir aucune relation de compte avec un homme politique français, ajoutant «avoir l’impression qu’on ne veut pas nous entendre.» Plus...

Galerie photo

Mais qui est vraiment Pierre Condamin-Gerbier?

Mais qui est vraiment Pierre Condamin-Gerbier? Le témoin-clé de l'affaire Cahuzac est en détention préventive en Suisse, soupçonné d'avoir transmis des données bancaires à des tiers. Mais qui est vraiment ce personnage qui affirme pouvoir dénoncer de célèbres évadés fiscaux français? Portrait en image

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Des parents et des enfants séparés par le rêve américain, paru le 19 juin
(Image: Bénédicte) Plus...