Passer au contenu principal

Alain Juppé a un problème

Alain Juppé a un problème. La stratégie gagnante pour la présidentielle est perdante pour la primaire à droite. Le baron du gaullisme, ancien premier ministre, va donc être contraint à quelques contorsions d'ici novembre prochain et 2017, bien qu'on dise de l'homme qu'il est droit dans ses bottes.

Dans les sondages, le maire de Bordeaux, chiraquien pur jus, apparaît en effet comme le meilleur candidat des Républicains pour une victoire au second tour, que ce soit face à Marine Le Pen, du Front national ou du président sortant, le socialiste François Hollande. De quoi agacer Nicolas Sarkozy, qui a commencé sa campagne en se présentant comme le meilleur rempart contre le FN.

Le souci de Juppé, capable de ratisser large dans l'électorat, chez les centristes, les gaullistes, et même chez certains électeurs socialistes qui ne veulent plus d'Hollande, c'est que ce profil rassembleur n'est pas celui qu'il faut avoir pour séduire les militants des Républicains, plus à droite que l'électorat de la droite républicaine.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.