L'Allemagne restreint le regroupement familial

ImmigrationLe Parlement a voté la prolongation d'un moratoire en vigueur pour les réfugiés dits «subsidiaires», un statut temporaire.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les députés allemands ont adopté jeudi une loi limitant le regroupement familial pour les réfugiés. Cette mesure constituait une condition pour former un gouvernement de coalition entre conservateurs et sociaux-démocrates après des mois d'imbroglio post-électoral.

Adopté par 376 voix contre 298, le texte prolonge jusqu'au 31 juillet un moratoire en vigueur depuis début 2016 sur le regroupement familial pour les réfugiés dits «subsidiaires». Cette catégorie compte des centaines de milliers de personnes avec un statut de protection temporaire et notamment des Syriens fuyant la guerre.

A compter du 1er août, mille personnes seront autorisées chaque mois à immigrer en Allemagne dans le cadre du regroupement familial, un quota n'incluant pas «les cas d'urgence».

Les conservateurs de la chancelière Angela Merkel réclamaient à l'origine le gel total du regroupement familial, tandis que les sociaux-démocrates souhaitaient une plus grande générosité.

«Il faut des résultats»

«A l'issue d'un débat difficile, il nous faut des résultats, car il s'agit d'êtres humains ici. Et notre résultat, notre compromis est à la fois plein d'humanité, de responsabilité, de générosité et de réalisme», a souligné le ministre de l'Intérieur Thomas de Maizière devant les députés du Bundestag.

Mais ce compromis lève surtout un obstacle important dans les négociations en vue de la formation d'un gouvernement de coalition sous l'égide de Mme Merkel. La loi doit encore faire l'objet d'un vote au Bundesrat, la chambre haute du parlement, mais il s'agit d'une formalité.

Le parti d'extrême droite AfD a dénoncé le texte adopté jeudi. «Nous considérons que le regroupement familial ne doit pas avoir lieu dans notre pays, mais dans des zones protégées, en Syrie (par exemple) qui est en grande partie pacifiée», a martelé le député Christian Wirth, dénonçant un projet européen de «remplacement» de la population du continent par des migrants arabes et africains. (ats/nxp)

Créé: 01.02.2018, 12h11

Articles en relation

Compromis trouvé pour former un gouvernement

Allemagne A compter du 1er août, 1000 personnes seront autorisées chaque mois à immigrer dans le cadre du regroupement familial. Plus...

CDU et SPD proches d'un accord sur les migrants

Allemagne Les discussions sur le regroupement familial ont été suspendues mais un accord serait à deux doigts d'être conclu. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.