Passer au contenu principal

Angela Merkel affaiblie par «l’affaire Snowden»

Les services secrets allemands auraient aidé les Américains à espionner des entreprises européennes.

La chancelière Angela Merkel savait tout depuis 2008 selon les révélations de la presse allemande.
La chancelière Angela Merkel savait tout depuis 2008 selon les révélations de la presse allemande.
REUTERS

Depuis le début de «l’affaire Snowden», Angela Merkel a toujours joué la victime. L’année dernière, elle s’est même déplacée personnellement à Washington auprès du président américain pour lui demander «d’arrêter l’espionnage entre amis».

Mais la chancelière savait tout depuis 2008. Selon les révélations de la presse allemande, elle aurait choisi de fermer les yeux sur les méthodes dénoncées par Edward Snowden, ancien employé de la National Security Agency (NSA), pour ne pas compromettre la coopération avec les services de renseignements américains dans la lutte contre le terrorisme.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.