Anne Hidalgo réclame plus de pouvoir à Hollande

FranceLa maire de Paris veut présider le C40, un club international de mégavilles alliées contre le dérèglement climatique.

Anne Hidalgo: «Plus de la moitié de la population mondiale vit dans les villes. En 2030, les centres urbains généreront 80% de la croissance économique.»

Anne Hidalgo: «Plus de la moitié de la population mondiale vit dans les villes. En 2030, les centres urbains généreront 80% de la croissance économique.» Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Semaine très en vue pour Anne Hidalgo. La maire de Paris a non seulement inauguré la Canopée du Forum des halles mais également annoncé sa candidature à la présidence du C40. Ce réseau qui regroupe les 83 plus grandes villes du monde veut faire entendre plus fortement la voix des métropoles dans le débat institutionnel.

Le nouveau président du C40 sera désigné avant l’été et la passation de pouvoir se déroulera à Mexico en décembre. Avec notamment le soutien de Michael Bloomberg, l'ancien maire de New-York et désormais envoyé spécial des Nations Unies pour les villes, Anne Hidalgo (56 ans) est favorite. Interview.

En quoi cet engagement s’inscrit-il dans la continuité de la COP21?

En décembre dernier, à l’occasion de la COP21, j’ai accueilli 1000 maires venus du monde entier à l’Hôtel de Ville de Paris. Ensemble, nous avons adopté un accord volontariste et ambitieux, montrant ainsi la voie aux États. Ma candidature à la présidence du C40 s’inscrit dans cette dynamique positive qui doit s’amplifier encore davantage. Car faire respecter l’Accord de Paris est une priorité absolue, et je m’y engagerai avec détermination et ténacité. Cet accord est la clé de notre avenir. Il nous permettra de lutter de façon efficace à l’échelle mondiale contre le changement climatique.

Votre engagement dans le CAC40, faut-il le voir comme un accompagnement de l’action de l’état ou une manière de palier ses insuffisances notamment en matière d’engagement climatique?

Je crois que les États ont beaucoup à apprendre du fonctionnement des villes, qui sont des territoires d’avenir. Plus de la moitié de la population mondiale vit dans les villes. En 2030, les centres urbains généreront 80% de la croissance économique. C’est dans les villes que se manifestent le plus fortement les défis de notre siècle. Mais elles sont aussi le lieu des solutions aux défis mondiaux. Elles constituent l’échelle pertinente pour inventer, innover, préparer le futur, partager les idées et réussites. Les maires, au plus proche de leurs populations, sont des acteurs incontournables du progrès, dont l’engagement est enraciné dans l’action concrète. Leur cause est salutaire et ce serait pour moi un honneur de les représenter et de défendre les intérêts de leurs populations.

Estimez-vous que les villes sont institutionnellement sous-représentés dans les organes de décisions étatiques ?

En effet, je pense que les États doivent céder aux villes davantage de pouvoirs. Ils doivent faire confiance aux territoires qui débattent, investissent, bâtissent jour après jour un monde à la fois décentralisé et relocalisé. Les pouvoirs locaux ne doivent pas être traités comme les données d’un problème central mais comme les éléments d’une solution globale. Je veux militer pour que soient transférés de nouveaux pouvoirs aux citoyens là où ils inventent, partagent et s’engagent: là où ils vivent. En œuvrant à donner aux villes davantage de poids et de crédit, je veux faire valoir la voix des citoyens du monde entier. A Paris, l’ensemble de ma politique repose sur ce nouvel équilibre qui seul peut nous sauver du péril climatique : nous devons faire le choix résolu de la démocratie à tous les échelons, et dans tous les domaines.

Créé: 08.04.2016, 10h19

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.