«L'Aquila est condamnée à une mort lente»

ItalieEdoardo Compagnone, président de l’ordre des architectes de l’Aquila, dénonce le risque de désertification de la cité médiévale.

Pour Edoardo Compagnone, la lenteur de la reconstruction tient à la lourdeur des procédures de contrôle et d'appel d'offres.

Pour Edoardo Compagnone, la lenteur de la reconstruction tient à la lourdeur des procédures de contrôle et d'appel d'offres. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Avec ses collègues architectes, Edoardo Compagnone est inquiet. Aujourd'hui, il plaide pour la mise en place rapide d’un plan de réorganisation de la région.

Pourquoi la reconstruction n’est-elle pas achevée?

Il faut bien faire la différence entre patrimoine public et privé. Tant que le patrimoine public ne sera pas entièrement reconstruit, la ville sera condamnée. On ne peut pas demander à la population de revenir si les services ne fonctionnent pas. Les retards dans la reconstruction du patrimoine privé sont dus à des problèmes plus banals comme le fait qu’un propriétaire soit parti à l’étranger et qu’il ne puisse pas suivre les travaux. Le vrai problème au niveau du patrimoine privé se pose dans les zones de l’Aquila comme Onna et Paganica, littéralement rasées par le séisme. On peut parler pour ces communes de véritable désertification. On a choisi de reconstruire d’abord l’Aquila et ensuite sa ceinture, en privilégiant des solutions tampons pour reloger la population mais sans vision urbanistique.

Quels sont les problèmes propres au patrimoine public?

Le domaine public est pris dans l’étau de l’administration. Ce mammouth est connu pour sa lenteur et bloque tout! Un exemple: l’ANAC, le département anticorruption. Lorsqu’une entreprise remporte un appel d’offres, l’ANAC contrôle tout pour vérifier que la mafia n’ait pas planté sa griffe dans la société. Ces contrôles prennent beaucoup de temps. Le même problème se pose au niveau des appels d’offres qui durent en moyenne deux ans. Par ailleurs, si un perdant fait appel, c’est la catastrophe car cela peut repousser le lancement de travaux de cinq ans à six ans.

Certains comme l’ex maire de l’Aquila évoquent aussi l’insuffisance des fonds.

Chaque année depuis le séisme, l’État débloque des enveloppes pour la reconstruction. Certes, l’argent a été mal distribué puisque tous les fonds ont été utilisés pour la reconstruction du chef-lieu de l’Aquila et les logements provisoires. Les fonds ne manquent pas mais il faut le redistribuer plus équitablement.

Quelles sont les priorités?

Depuis le séisme, environ 25% de la population est partie et pourra difficilement revenir. Une famille avec des enfants en bas âge qui a refait sa vie ailleurs ne peut pas refaire la route à l’envers. Les enfants sont scolarisés, la famille s’est insérée dans un nouveau contexte. La renaissance de la ville passe par une reconstruction rapide. Je pense aux écoles qui représentent la continuité en termes de maintient de la population. Avant le séisme, il y avait environ 25'000 à 30'000 étudiants à l’université. Aujourd’hui, ils ne sont plus que 12'000 à 15'000.

Une autre erreur énorme a été faite au lendemain du séisme avec les indemnités versées aux propriétaires sans les obliger à reconstruire leurs habitations ou à racheter à l’Aquila. Du coup, certains ont préféré migrer dans d’autres villes, un peu par peur d’un nouveau séisme, un peu parce que tout était détruit et qu’ils ne voulaient pas vivre dans l’attente de la reconstruction. Enfin, quand la reconstruction sera terminée, le problème de l’économie va se poser. Il faudra inciter les investisseurs à parier sur la région. Sans une bonne politique sociale et économique, l’Aquila est condamnée à une mort lente. (24 heures)

Créé: 05.04.2019, 20h15

Articles en relation

Aquila, une ville traumatisée

Le 6 avril 2009 un séisme frappe la ville italienne. Récapitulatif des événements de cette terrible journée. Plus...

Ils ont quitté les ruines de L'Aquila pour la Suisse

Italie Il y a dix ans, le séisme faisait basculer la vie de la famille Ntibitura. Après avoir vécu dans des abris, elle a trouvé refuge à Genève. Plus...

[VIDEO] Les derniers séismes les plus puissants en Europe

10 ans après le séisme de l'Aquila, retour sur les tremblements de terre de ces dernières années en Europe. Plus...

Dix ans après le séisme, L’Aquila panse ses plaies

Italie Malgré les promesses, la reconstruction de la cité médiévale et des villages alentour n’est pas encore terminée. Plus...

A L’Aquila, la reconstruction raconte l’exode massif

Séisme A trente kilomètres des villages dévastés, le chef-lieu des Abruzzes se relève péniblement du séisme de 2009. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.