«Les attentats ont révélé les fractures françaises»

L’après CharlieIl y a un mois, les Français réagissaient aux attentats en descendant dans la rue et en affichant leur unité. Que va-t-il en ressortir?

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un mois après la mobilisation historique qui a suivi les attentats contre Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher, la France entame à peine sa convalescence. «L’effet de sidération est passé mais les questions restent», relève le sociologue Jean-Claude Kaufmann. «Beaucoup de personnes réfléchissent et essaient de comprendre», poursuit-il. «Les Français ont découvert, éberlués, que l’intégration à la française est un échec et qu’ils doivent maintenant vivre avec une menace lancinante», complète l’économiste français Charles Wyplosz, professeur à l’Institut des hautes études internationales et du développement de Genève.

Après avoir été brandi en étendard par des millions de manifestants, la laïcité, est au centre des débats. Où faut-il placer le curseur? Les choses ne sont pas encore totalement claires et les avis sont partagés. Mais pas question de rester les bras croisés. Cette fois le diagnostic est posé. Les effets du communautarisme rampant sur la société sont connus. «On est responsable du sens qu’on veut donner à tous ces événements», a prévenu le médecin urgentiste Patrick Pelloux. Chroniqueur à Charlie Hebdo, il est devenu malgré lui l’un des symboles de ces journées tragiques. «Il faut être radical sur la laïcité», dit-il.

Laïcité à la française

Le sursaut français, Charles Wyplosz n’y croit pas. «L’échec de l’Education Nationale est reconnu mais nul n’ose vraiment en confronter les causes. Ni la laïcité à la Française ni le rejet du communautarisme ne sont remis en cause. L’immobilisme a encore de beaux jours devant lui», prédit-il. Un pessimisme partagé par le géographe Christophe Guilluy auteur de la «France périphérique». Selon lui, «la séquence des attentats et celle de Valls sur l’apartheid agissent comme des révélateurs et confirment les fractures françaises et les puissantes dynamiques de séparatisme sociale et culturelle mais elles ne changeront rien».

Le risque d’amalgames

Et si au final, tout cela ne conduisait qu’à une montée des extrêmes et de l’islamophobie? C’est ce que redoute Abdelkrim Branine, rédacteur en chef de «Beur FM». «Des enfants musulmans de 8, 9, 10, 12 ans sont désormais convoqués par la police pour apologie d’acte de terrorisme après avoir été dénoncés par des instituteurs, des employés municipaux», dénonce ce dernier. Et de poursuivre: «Des enseignants d’origine maghrébine et africaine n’osent plus pénétrer en salle des profs tellement les discours islamophobes de certains de leurs collègues sont devenus insupportables pour leurs oreilles».

Le risque d’amalgame Patrick Pelloux l’exclu. Pour lui, au contraire, l’étendue de la mobilisation du 11 janvier, a témoigné d’une envie de vivre ensemble bien plus forte. La députée UMP des Français de Suisse, Claudine Schmid est du même avis. «Les Français ont bien fait la part de la tolérance, qui évoque une ouverture d’esprit et d’acceptation de l’autre, de celle du laxisme des autorités qu’ils refusent désormais», assure-t-elle.

Dans les urnes, le vote FN continue pourtant de progresser comme l’a montré l’élection partielle de dimanche. Mais ce n’est pas ce que retient le sociologue Michel Wieviorka spécialiste de l’extrême droite. Lequel relève que «L’islam de France a été dans l’ensemble bien démarqué de l’islamisme radical» et «qu’une prise de conscience s’est aiguisée quant à la nécessité de développer de nouvelles politiques dans les domaines de l’éducation, de la prison, du logement».

Créé: 10.02.2015, 17h26

Articles en relation

Au nom de Charlie et de tous les Charlie du monde

L’invitée Les dirigeants qui ont défilé à Paris ne respectent pas tous la liberté de la presse, relève Isabelle Ducret, directrice de Reporters sans frontières Suisse. Plus...

Le point sur l'enquête des attentats de Paris

Terrorisme Un mois après l'attaque de Charlie Hebdo et du magasin casher, les enquêteurs démêlent les liens entre les suspects et les nébuleuses islamistes. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 19 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...