Passer au contenu principal

L’«audacieux» François Hollande joue la carte euro

Pour l’interview du 14 juillet, le président français a mis en avant son rôle lors de la crise grecque et fait des propositions pour l’euro.

Six mois après les attentats terroristes, la France a mis à l'honneur ses unités policières et militaires antiterroristes. Lors de sa traditionnelle interview du 14 juillet, François Hollande a mis en exergue son rôle face à la crise grecque et à la menace terroriste.
Six mois après les attentats terroristes, la France a mis à l'honneur ses unités policières et militaires antiterroristes. Lors de sa traditionnelle interview du 14 juillet, François Hollande a mis en exergue son rôle face à la crise grecque et à la menace terroriste.
Pool, Reuters

«Il aura mis du temps à se présidentialiser, mais cette fois, il y est!» Pour Roland Cayrol, directeur du Centre d’études et d’analyses (Cetan), François Hollande a livré une très bonne prestation – du moins sur la forme – lors de l’habituelle interview télévisée du 14 juillet, où le président de la république dresse le bilan de l’année en cours. La crise grecque, l’Iran, le terrorisme et le chômage ont évidemment été abordés.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.