Passer au contenu principal

L’Autriche contaminée par l’effet Trump?

A dix jours du scrutin présidentiel, le candidat du FPÖ Norbert Hofer joue son va-tout sur l’UE, les étrangers et l’islam.

Norbert Hofer, le candidat du FPÖ.
Norbert Hofer, le candidat du FPÖ.
© Heinz-Peter Bader / Reuters

Ce n’est pas la première fois qu’il le dit, mais il a remis ça. Le leader d’extrême droite Norbert Hofer, qui a de bonnes chances d’accéder dimanche à la présidence de l’Autriche, une fonction aux pouvoirs certes limités mais loin d’être honorifique, a déclaré mercredi à la BBC qu’il était favorable à l’organisation d’un référendum sur le maintien de son pays dans l’Union européenne. Deux hypothèses mèneraient à ce scénario, selon lui: si les orientations futures de l’UE post-Brexit allaient vers une plus forte centralisation, ou si l’UE ouvrait la voie à l’adhésion de la Turquie.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.