Passer au contenu principal

Biarritz sous cloche avant le G7, les antis se préparent à Hendaye

Commerçants furieux, plage fermée, opposants affûtés, le G7 de Biarritz ne fait pas que des heureux…

Les forces de sécurité sur le toit du Casino Bellevue, jeudi à Biarritz.
Les forces de sécurité sur le toit du Casino Bellevue, jeudi à Biarritz.
AP Photo/Bob Edme

Biarritz, petite ville de 25 000 habitants sur la côte des Pyrénées-Atlantiques, s’apprête à devenir ce week-end le centre du monde – du moins le centre du monde riche puisque le G7, héritier du G6 créé en 1975 par Valéry Giscard d’Estaing, rassemble le petit club des pays les plus industrialisés (France, États-Unis, Allemagne, Royaume-Uni, Italie, Japon et Canada). La richesse, Biarritz connaît et même bien, puisque cette ville chérie par l’impératrice Eugénie, épouse de Napoléon III, a été l’une des plus anciennes stations balnéaires de France et parmi les plus huppées.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.