Passer au contenu principal

Des biens de Bernard Tapie pourraient être saisis

En garde à vue depuis le 24 juin dans le cadre de l'enquête sur l'arbitrage controversé du dossier Adidas-Crédit lyonnais, Bernard Tapie pourrait voir ses biens saisis s'il est mis en examen.

Les parts sociales de l'hôtel particulier du XVIIe siècle au 52 rue des Saints-Pères, en plein cœur du VIIe arrondissement à Paris, ont été saisies. Tapie avait acheté en 1986 ce bien estimé aujourd'hui entre 30 et 45 millions d'euros.
Les parts sociales de l'hôtel particulier du XVIIe siècle au 52 rue des Saints-Pères, en plein cœur du VIIe arrondissement à Paris, ont été saisies. Tapie avait acheté en 1986 ce bien estimé aujourd'hui entre 30 et 45 millions d'euros.
AFP
Les parts de l'homme d'affaires dans le Groupe Hersant Media, les journaux La Provence et Var Matin, qu'il avait rachetés fin 2012, ont également été saisies.
Les parts de l'homme d'affaires dans le Groupe Hersant Media, les journaux La Provence et Var Matin, qu'il avait rachetés fin 2012, ont également été saisies.
AFP
1 / 2

Bernard Tapie va-t-il perdre une partie de sa fortune dans les jours qui viennent? C'est en tout cas ce que se demande le journal Le Figaro, suite à sa garde à vue une nouvelle fois prolongée dans le cadre de l'enquête sur l'arbitrage controversé du dossier Adidas-Crédit lyonnais. Dans cette affaire, Bernard Tapie s'était vu octroyer 403 millions d'euros en 2008

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.