Le bilan carbone du voyage en train de Greta Thunberg

TransportFidèle à ses convictions, l’adolescente suédoise devenue une icône de l’écologie n'a pas voulu prendre l'avion pour rejoindre Davos depuis la Suède.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le train comme emblème. Greta Thunberg, la jeune militante de l’environnement, a rejoint mercredi Davos depuis Stockholm par rail. Un voyage de près de trente heures pour rejoindre les scientifiques de l’Arctic Basecamp, en marge du Forum économique de Davos. C’est sûr, un vol sur Zurich (5 h) puis un transfert en train pour Davos (2 h 30) aurait été plus pratique. Mais un rapide calcul sur le bilan énergétique de sa démarche en démontre la pertinence.


À lire : Qui est vraiment Greta Thunberg, la nouvelle icône de l’environnement?


Plus de 500 kilos de CO2 économisés

Avec le train, l’adolescente aura «émis» l’équivalent de 27 kilos de CO2, le principal gaz à effet de serre responsable du réchauffement climatique, contre plus de 600 kilos pour un voyage similaire en avion. «Sur un trajet de quelques centaines de kilomètres, l’avion polluera 10 à 50 fois plus qu’un train à grande vitesse électrique», détaille Clément Fournier, expert en développement durable, sur la plateforme e-rse.net.

Greta, 16 ans, est passée par Copenhague, Hambourg, Francfort, Zurich, pour finalement débarquer à Davos. Un parcours qui rappellera peut-être à certains les vacances d’été InterRail qui faisaient fureur à la fin du siècle dernier, lorsque des hordes d’adolescents européens sillonnaient le Vieux-Continent en train pour un prix dérisoire. Les vols directs à bas coûts pour Barcelone ou Lisbonne n’existaient pas.


Cliquez pour agrandir

Ce mardi, en regardant par la fenêtre de son wagon, Greta Thunberg regrette probablement ce temps raconté par ses parents. Un sourire en coin, elle trouve sympa le personnel navigant qui vient de la surclasser en première. Son combat émeut. Elle vient de déjeuner sur sol danois, pain sandwich et produits véganes, cela fait maintenant près de six heures qu’elle a quitté la gare de Stockholm.

Là-bas, plus tôt sur le quai, remontant un train couleur argent, elle tenait dans sa main une pancarte en carton brun usé: «Skolstrejk för klimatet» en lettres majuscules. «La grève scolaire pour le climat» en français, un slogan qui a fait des émules jusqu’en en Suisse, en fin de semaine dernière, lorsque 20'000 étudiants descendaient dans la rue pour demander aux décideurs d’agir (enfin) contre le réchauffement de la planète.

On lui demande ce qui doit changer, la réponse fuse: «Tout.»

Le train roule. Instagram avant de s’endormir, une dernière flèche tirée par l’adolescente contre les 1500 jets convoyant les élites vers Davos. Son père, l’acteur Svante Thunberg, voyage avec elle. Il leur faudra trente heures pour rejoindre la station grisonne. À Davos, les journalistes attendent en masse la militante avant sa participation, mercredi soir, à un premier événement, la «Earth Commission Reception» de l’Arctic Basecamp, où elle prendra la parole. On lui demande ce qui doit changer, la réponse fuse: «Tout.»

Grève de l’école

À Davos, la petite Suédoise dort sous tente, bonnet vissé sur la tête. Un selfie posté sur Twitter la montre emmitouflée dans un sac de couchage coloré, alors que la température affiche –15 degrés. Elle se veut radicale pour sauver la planète: repas véganes, grève de l’école et avions bannis. Une force dans sa lutte peut-être liée à Asperger, le syndrome autistique dont elle souffre. Pour Greta, les choses sont noires ou blanches. «Faire plier la courbe des émissions», rêve-t-elle dans le froid.

Ce vendredi matin, au cœur des Alpes suisses, elle prendra part à un débat officiel sur le dérèglement climatique. La jeune militante exigera des dirigeants présents à Davos de tout mettre en œuvre pour respecter l’accord de Paris, qui vise à limiter le réchauffement de la planète. Une fois tout cela fini, elle rentrera en train avec son papa.

Créé: 25.01.2019, 07h12

Galerie photo

Ces enfants qui se sont battus pour changer le monde

Ces enfants qui se sont battus pour changer le monde À 16 ans, Greta Thunberg est une figure de la lutte pour le climat. Avant elle, d'autres enfants ont essayé de changer, un peu, la planète. Florilège

Articles en relation

Quelle place pour l’écologie dans l’action politique?

L'invité François Turrian s'interroge sur la volonté de protéger la nature et l’environnement en Suisse. Plus...

Ils manifestent par milliers pour l'écologie

Paris Des militants pour le respect de la nature ont convergé devant la mairie de Paris, en début d'après-midi samedi. Ils demandent plus d'effort au gouvernement, en matière d'environnement. Plus...

Voir sa consommation d'énergie en temps réel

Ecologie Selon une équipe de chercheurs de l'université ETH de Zürich, connaitre sa consommation d'énergie en temps réel pourrait aider à la réduire. Plus...

Manifestation planétaire face à l'urgence climatique

Environnement Une mobilisation visant à dénoncer le dérèglement climatique est organisée samedi à travers une centaine de pays. Elle a démarré timidement en Asie. Plus...

Qui est vraiment Greta Thunberg, la nouvelle icône de l’environnement?

Climat L’adolescente suédoise de 16 ans est devenue le fer de lance d’un mouvement de jeunes en lutte contre la crise climatique Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.